04212018Headline:

La campagne de vérification des instruments de mesure s’achèvera le 5 août?

Le ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a procédé jeudi, à Abidjan, au lancement de la campagne nationale de vérification périodique des instruments de mesure prévue se dérouler du 5 avril au 5 août, sur toute l’étendue du territoire ivoirien.

Le but de campagne est de vérifier la fiabilité et la conformité des instruments de mesure utilisés partout où les transactions impliquent leur usage et de certifier officiellement cette conformité par la pose d’étiquettes dédiées, visibles et infalsifiables.

Selon M. Diarrassouba, la qualité des instruments de mesure utilisés à chaque occasion doit assurer la loyauté et la sincérité des transactions commerciales, la précision du diagnostic et la pertinence des prescriptions, dans la protection de l’environnement.

Pour lui, la campagne doit garantir le paiement du juste prix et l’exactitude du poids et des quantités du produit objet de la transaction.

Le ministre Souleymane Diarrassouba a précisé que la campagne 2018 ambitionne plus de performances.

«Je voudrais appeler tous les acteurs concernés, commerçants, pharmaciens, gérants de station-service, chefs d’unités industrielles, médecins, et j’en passe, à se soumettre au contrôle, en présentant leurs instruments de mesure aux agents vérificateurs qui seront déployés sur toute l’étendue du territoire national », a-t-il lancé.

Il s’agit pour M. Diarrassouba de s’assurer que toutes les transactions qui ont lieu dans les marchés à travers des instruments de mesure sont emprunts de transparence et de loyauté et que les instruments de mesure utilisés sont bons et donnent le juste prix et le poids réel. Car ,a-t-il ajouté, un instrument de mesure défaillant peut même causer la mort d’un patient.

«Imaginez-vous un tensiomètre qui est mal ajusté, cela peut créer une situation dramatique», a clarifié le ministre Diarrassouba.

Pendant la période campagne, il n’y aura pas de sanctions liées au défaut constaté sur le terrain. C’est pourquoi, le ministre a encouragé les commerçants à soumettre gracieusement leurs instruments de mesure pour le contrôle.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment