11182018Headline:

La Chambre de Commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-Ci) a abrité un atelier d’informations sur l’investissement intitulé « Le Libéria est ouvert et prêt pour les affaires ».

La Chambre de Commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-Ci) a abrité le jeudi 25 octobre 2018 un atelier d’informations sur l’investissement intitulé « Le Libéria est ouvert et prêt pour les affaires ».

Organisé en prélude à la mission économique et de prospection économique qu’organise le Mouvement des Pme (Mpme) au Libéria en mars 2019, cet atelier visait à présenter les opportunités d’investissements qu’offre le Libéria aux acteurs du secteur privé ivoirien. Selon Touré Faman, président de la Cci-Ci, au vu des performances économiques du Libéria et des ambitions de développement du secteur privé, il importe pour les entreprises ivoiriennes de s’intéresser à ce marché d’autant plus que, at-il relevé, des liens socio-culturelles et historiques forts lient déjà les deux pays.

Pour sa part, Willye Mai Tombert King, l’ambassadeur du Libéria en Côte d’Ivoire, a souligné l’intérêt de cet atelier qui devrait à l’en croire, instruire le secteur privé ivoirien sur les potentialités économiques du Libéria. La méconnaissance de ces éléments étant, selon elle, le principal obstacle à une accélération de la coopération économique entre les deux Etats. Elle a d’ailleurs énuméré quelques points forts de l’économie libérienne notamment les 4 ports maritimes, la forêt (43% de la couverture africaine),… en dépit des défis qui se présentent. Lesquels défis, a-t-elle fait savoir constituent de réelles opportunités pour les investisseurs et les entreprises ivoiriennes en l’occurrence. « Nous croyons qu’à côté de ces défis, il y a beaucoup d’opportunités. Si d’autres comme la Chine viennent vers nous pourquoi pas la Côte d’Ivoire avec qui nous avons beaucoup de liens. (…) On vous attend avec beaucoup d’enthousiasme », a invité l’ambassadrice.

Les représentants des ministres ivoirien et libérien et ivoirien du Commerce, Jessie Jefferson et Ahmed Diomandé se sont accordé sur l’opportunité de la coopération économique entre les deux pays. D’ailleurs, a expliqué le directeur de cabinet adjoint du ministère du commerce, les entreprises ivoiriennes et régionales doivent améliorer leur compétitivité pour répondre à la forte concurrence engendrée par les actions d’ouverture des marchés. D’où l’invitation du président du Mpme, Joseph Amissah « à tirer profit de cette rencontre en recueillant toutes les informations dont elles ont besoin pour apporter leur savoir-faire au Liberia et s’enrichir de l’expérience de ce pays frère à travers des échanges économiques fructueux ».

lebabi.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment