09202017Headline:

La Chine veut construire 3 autres barrages en Côte d’Ivoire

Le groupe chinois, qui vient d’inaugurer le barrage de Soubré (592 millions de dollars) en Côte d’Ivoire, projette d’édifier d’autres ouvrages dans ce pays qui souhaite doubler sa production électrique, rapporte l’agence Bloomberg.

Le barrage de Soubré, qui totalise une capacité de 275 mégawatts sur le fleuve Sassandra, a été progressivement mis en service depuis mars et sera entièrement opérationnel mi-octobre.

Sinohydro travaille sur trois autres projets, qui représentent une capacité cumulée de 500 mégawatts, selon Brahima Dosso, le responsable du projet Soubré au sein de Ci-Energies, la société publique de patrimoine du secteur, cité par l’agence Bloomberg.

Financement chinois

Le premier concerne une installation de 112 mégawatts à Gribo Popoli, également situé sur le fleuve Sassandra, dont la construction doit débuter en octobre et pour laquelle la société basée à Pékin a reçu un accord de principe pour un financement de la part de la banque d’import export chinoise, souligne Bloomberg.

Les deux autres projets, situés à Louga et à Boutoubré, sont en phase de développement.

La Côte d’Ivoire dispose actuellement d’environ 2000 mégawatts de capacité installée et souhaite doubler ce chiffre d’ici 2020, en développant notamment les barrages hydrauliques et les centrales thermiques à gaz, déjà majoritaires dans son mix énergétique.

JeuneAfrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment