01232017Headline:

La Côte d’Ivoire à la recherche de plus de 4000 milliards de FCFA-les raisons

alassane ouattara

A plus de deux semaines de la présentation du groupe consultatif du Programme National de Développement (PND) 2016-2020 dont l’objectif est de lever 4425 milliards de FCFA 2016-2020 à la Banque mondiale à Paris.

Mme Kaba Nialé, ministre du Plan et du Développement était face à la presse ce jeudi 28 Avril 2016 dans le cadre des Rendez-vous du gouvernement, où elle a donné l’importance de cette rencontre qui sera par ailleurs présidé par le chef de l’État ivoirien, SEM. Alassane Ouattara.

“C’est un rendez-vous important. Nous pensons pour chacun pour faire des journées du 17 et 18 mai un succès total” a déclaré Madame le ministre. Selon elle, cette rencontre d’échange est si important d’autant plus qu’il s’agit de mobiliser et les bailleurs de fonds et les investisseurs nationaux et internationaux autour de la réalisation de ce programme qui devrait permettre à la Côte d’Ivoire de devenir émergent en 2020.

Placé autour du thème ‘’Groupe consultatif PND 2016-2020 : cap sur l’émergence ; enjeux et opportunités pour la Côte d’Ivoire”, Mme Nialé Kaba a rappelé l’engagement personnel du chef de l’Etat, Alassane Ouattara à traduire en ‘’actes concrets l’ambition de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent” à l’horizon 2020. Pour atteindre cet objectif, la ministre Nialé Kaba a expliqué que le pays s’est doté, en 2012 d’un premier Plan National de Développement, après plus d’une décennie de crise à la fois ‘’sociopolitique et économique” autour de quatre piliers : la consolidation de la paix, la cohésion sociale, la reconstruction et la relance économique.

Le PND 2016-2020 tire les leçons de mise en œuvre du PND 2012-2015 et ses fondements de la vision «Côte d’Ivoire 2040 » et a pour ambition de réaliser l’émergence de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2020 et de réduire substantiellement le taux de pauvreté.

Comme indiqué, le 17 mai, jour de l’ouverture du Groupe consultatif, le Président de la république passera un message au monde des affaires, mais également au monde du développement pour les inviter à venir avec la Côte d’Ivoire.

La deuxième journée c’est-à-dire le 18 mai est dédiée au secteur privé, notamment les investisseurs.

«Nous l’animerons avec le secteur privé ivoirien, avec les investisseurs qui viendront pour faire du partenariat avec notre privé, » a ajouté Nialé kaba.

Satisfaite de la réussite du premier PND dont l’objectif était de poser les fondements d’une économie ivoirienne émergente à l’horizon 2020, la ministre du Plan te du Développement a rappelé que la croissance attendue sur la période 2016-2020 devrait passer de 9,8% en 2016 à 8,9% en 2017, de 8,4% en 2018 à 8,3% en 2019 et enfin de 8% en 2020.

Le niveau d’investissement global du PND est de 30000 milliards de FCFA dont 11284 milliards de FCFA pour le secteur public et 18716 milliards de FCFA pour le secteur privé.

En allant sur le marché international à la recherche des 4425 milliards de FCFA, la Côte d’Ivoire va davantage s’endetter.

Cette situation n’inquiète pas la ministre qui a affirmé ce jour que le taux d’endettement de son pays est maitrisé et se situe autour de 40%.

«Nous sommes dans les normes communautaires qui est de70%, » s’est justifié Kaba Nialé en restant convaincu que son pays sera émergent dans 4ans, même si elle reconnait que beaucoup de défis restent à relever.

CK.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment