10242017Headline:

la Lettre du Continent”Ouattara offre 80% d’une branche de la PETROCI à son neveu -decouvrez les grands postes de son entourage

Le président de la Côte d’Ivoire, M. Alassane Ouattara continue d’assurer l’avenir de son entourage. Il vient d’offrir 80% du capital du réseau des stations de la PETROCI à son neveu, M. Ahmadou Touré. À travers PUMA Energy, dirigé par ce dernier, l’État est en train de céder une part importante de cette branche stratégique de la société publique.

M. Ibrahima Diaby avait déjà préparé le terrain

Avec le temps, les Ivoiriens devraient pouvoir faire la part des choses entre une Côte d’Ivoire émergente et une Côte d’Ivoire dans laquelle émerge une certaine catégorie de personnes. Le propriétaire du concept, telle la charité bien ordonnée qui commence par soi-même, travaille à faire émerger ses proches dans tous les secteurs lucratifs du monde des affaires du pays. Et dans le cadre de la PETROCI, tout laisse penser que l’entreprise publique a expressément été mise en difficulté pour mieux vendre à moindres frais certaines de ses branches.

La gestion plus que scabreuse de l’entreprise publique par le DG M. Ibrahima Diaby, jamais évincé malgré les preuves évidentes de sa mauvaise gestion, illustre bien la situation. Après l’affaiblissement de la PETROCI, il semble venu le temps de se distribuer ses morceaux, et cela se passe en famille.

En effet, le trader pétrolier Trafigura est un des actionnaires de PUMA Energy, nouvel acquéreur de 80% du capital du réseau des stations de la PETROCI. L’État ivoirien détenait 100% des parts de cette branche, mais plus maintenant. Après les informations de la Lettre du Continent, et les vérifications de notre rédaction auprès d’internes à cette entreprise, il nous revient qu’aucun appel d’offres n’a été fait pour la cession de cette branche de la société nationale des opérations pétrolières de Côte d’Ivoire.

Les Ouattara sans gêne dans le partage du gâteau

Puma Energy, dirigée par le neveu du président Alassane Ouattara, M. Ahmadou Touré, frère aîné de Masséré Touré, la directrice de la communication présidentielle qui a rang de ministre à la présidence, a directement négocié l’acquisition de ce réseau avec les cadres du ministère du Pétrole et de l’Énergie de Thierry Tanoh. Ce dernier va prochainement annoncer la liquidation de cette partie de la PETROCI.

Jamais un président ivoirien n’a été aussi peu soucieux de la santé des entreprises privées. Outre la PETROCI, plusieurs entreprises publiques sont expressément mises en difficulté pour les faire absorber par des entreprises privées appartenant à des proches du président.

L’octroi de plusieurs permis d’exploitation du transport lagunaire à de proches du président pour concurrencer la SOTRA termine de convaincre sur les plans des dirigeants de tenir l’économie. Zoumana Bakayoko qui n’est autre que le frère du ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko est le CEO de CITRANS. Cette société fait dans le transport lagunaire pour affaiblir la SOTRA qui n’avait tout au plus besoin que d’une flotte moderne pour bien remplir son devoir de service public. Et M. ZoumBak comme le nomment ses proches n’avait pas caché sa reconnaissance au couple présidentielle. Pour preuve, il a baptisé du nom de la première dame Dominique Ouattara le premier bateau de sa flotte « Lady Dominique ». Le nom de sa propre mère qu’il a perdu à l’âge de 9 ans ne sera donné qu’à son deuxième bateau.

Les mêmes qui émergent en Côte d’Ivoire

Et M. Zoumana Bakayoko n’est pas le seul à avoir profité de ses contacts à la présidence pour rafler les soi-disant appels d’offres. L’incontournable dans le monde des affaires en Côte d’Ivoire, M. Adama Bictogo, s’était lu aussi vu octroyer un permis d’exploitation avec STL, filiale de son Groupe SNEDAI. Dans quelques années, il ne serait pas surprenant de voir la SOTRA jeter l’éponge pour laisser ces entreprises privées faire la pluie et le beau temps sur la Lagune Ébrié.

Le secteur de l’audiovisuel récemment libéralisé a lui quasiment été offert à la famille Ouattara. Fabrice Sawegnon, en charge de la communication du président depuis très longtemps, a eu sa part du gâteau. Jean-Philippe Kaboré, fils de l’amie personnelle du chef d’État Mme Henriette Diabaté a eu son bout. Nathalie Folloroux, la belle-fille de Ouattara n’a pas été oubliée à travers la SOCIETE AUDIOVISUELLE DE CI. Son frère Loïc Folloroux avec SORANO-CI est aussi dans le même domaine…

afrique sur 7

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment