08202018Headline:

Le Conseil de Surveillance l’Agence Côte d’Ivoire PME a été installé officiellement à Abidjan, par le Ministre du Commerce.

Le Conseil de Surveillance l’Agence Côte d’Ivoire PME a été installé officiellement ce mardi 31 juillet 2018 à Abidjan, par le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba. Etait aussi présent à l’évènement, le Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé de la Promotion de l’Investissement Privé, Emmanuel Essis, également membre du Conseil de Surveillance.

Les attributions de l’Agence CI PME ont été définies par décret présidentiel en décembre 2016, avec pour principaux organes de gouvernance le Conseil de Surveillance et la Direction générale. Le rôle du Conseil de Surveillance est d’assurer la supervision des activités de l’Agence, en application des orientations et de la politique de l’Etat, définie dans son domaine d’activés. Son Président et ses membres ont été désignés en Conseil de ministres, le 6 juin 2018. Il se compose de 12 membres, tous nommés pour un mandat de trois ans, renouvelable une seule fois. Le Conseil est appelé à se réunir en session ordinaire au moins tous les
trimestres et en réunion extraordinaire si nécessaire. « Votre mission est délicate mais exaltante », a fait savoir, dans son allocution, le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, à l’endroit des membres du Conseil de Surveillance. Cette mission requiert, a-t-il expliqué, la maitrise des principes de gouvernance, des politiques et outils de management. « Il vous faudra, par exemple, vous doter d’outils d’autorégulation tels des tableaux de bords pertinents, un code d’éthique ou de conduite, un mécanisme de gestion des risques », a-t-il dit.

Il est demandé au Conseil de Surveillance, conformément aux textes, d’assister et de superviser la Direction générale de l’Agence dans l’exercice de ses fonctions et attributions. « Cette responsabilité exige de vous une haute expertise afin d’atteindre les objectifs fixés qui sont, globalement, de parvenir au renforcement de la compétitivité des PME ivoiriennes afin qu’elles puissent contribuer, de façon significative, à la transformation structurelle de l’économie et créer des richesses et des emplois durables, conformément aux prévisions du Plan National de Développement (PND 2016-2020) », a indiqué M. Diarrassouba. Il appartient au Conseil, a-t-il encore souligné, de renforcer l’œuvre d’édification de l’Agence afin de faire d’elle, à l’horizon 2020, une référence nationale, un laboratoire d’expertises multisectorielles et un centre d’opérationnalisation des stratégies au service de toutes les PME de l’écosystème.

« L’Agence doit pouvoir être ce véritable organe de fédération de toutes les interventions de l’Etat et des partenaires au développement, et constituer un puissant outil de développement au service de l’Etat et du secteur privé », a précisé le Ministre. Il a encouragé chaque membre
du Conseil de Surveillance à s’investir pleinement dans la mission qui lui est confiée afin d’atteindre les objectifs fixés.
Pour sa part, le Directeur de l’Agence Côte d’Ivoire PME, Salimou Bamba, a axé son intervention sur la présentation de l’Agence, sa gouvernance et sa planification stratégiques, ses activés majeures, ses résultats et ses acquis. « L’atteinte des objectifs fixés nécessite une synergie d’actions entre le Conseil de Surveillance, le Président du Conseil et le Directeur général de l’Agence », a déclaré M. Bamba. L’Agence s’est dotée d’un Document Programme 2018 ; elle travaille également à se doter d’un Plan Stratégique 2018-2023 qui va s’appuyer sur le PND 2016-2020 et la Stratégie de développement des PME, a-t-il fait savoir.

Quant au Président du Conseil de Surveillance, Esse Wouadja, Administrateur des Services Financiers, il a tenu à saluer le management de la Direction générale de l’Agence, « au regard des résultats déjà perceptibles, nonobstant quelques difficultés de mobilisation de ressources rencontrées ». L’installation du Conseil de Surveillance marque, selon M. Wouadja, une étape importante dans la mise en œuvre de la Stratégie de développement des PME ivoiriennes.
« Aussi, voudrais-je lancer un appel à tous les membres pour une participation assidue et de qualité afin d’atteindre les objectifs qui nous sont assignés », a-t-il conclu.

Notons que le Ministre de tutelle, Souleymane Diarrassouba, a remis à chaque membre du Conseil de Surveillance, sa lettre de mission.

 

fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment