09222018Headline:

Le Maroc, futur leader du paiement mobile ?

Le royaume ambitionne de talonner le Kenya. Mais les banques et les opérateurs doivent encore convaincre les commerçants.

Le marché du paiement mobile au Maroc prend forme. La solution nationale se généralise, et, avant le début de l’année prochaine, il sera possible d’effectuer des transactions grâce à un portefeuille électronique, alimenté et hébergé chez l’un des acteurs du secteur – une banque ou, d’ici à la fin de l’année, un opérateur de télécoms. « Les monopoles des banques sautent les uns après les autres. Avec cette nouvelle activité, elles perdent la collecte du dépôt et la distribution des moyens de paiement universels », explique Ahmed Rahhou, président de la banque CIH, qui vient de lancer son application WePay.

La BCP l’avait devancée de quelques jours avec son offre BPay, la BMCE a récemment levé le voile sur DabaPay, et d’autres devraient leur emboîter le pas. Au mois de février, la banque centrale a accordé son agrément à cinq autres établissements qui pourront exercer cette activité.

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment