10212018Headline:

Le prix du cacao augmente en Côte d’Ivoire de 50 à 80 francs CFA.

Longtemps à la baisse, le prix du cacao, principale culture des paysans de Côte d’Ivoire, devrait être augmenté par le Conseil café cacao (CCC), l’organe régulateur de la filière. Celle-ci devrait annoncer, le 1er octobre 2018, de nouveaux prix champ du kilogramme de cacao aux paysans.

Ces dernières semaines, le gouvernement a multiplié les simulations pour décider du prix d’achat du kilogramme de cacao garanti aux producteurs pour cette campagne 2018-2019. Une augmentation certes mineure, mais augmentation tout de même, à auteur de 50 à 80 francs CFA devrait être observée contrairement au prix pratiqué en ce moment, soit 750 et 780 francs CFA le kilogramme de cacao.

Le paysan ivoirien n’avait plus observé de hausse du prix du cacao depuis le mois d’octobre 2016. Selon le propos d’un membre du gouvernement relayé par Jeune Afrique, « Le dernier mot est revenu au président Alassane Ouattara » sur ce dossier.

La bonne nouvelle devrait donc être annoncée aux paysans dans les prochaines 72 heures en marge des journées nationales du café cacao (JNCC) qui s’ouvrent ce 28 septembre à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire.

Concernant la gestion de la filière cacaoyère, la Côte d’Ivoire a fait stratégie commune avec son voisin le Ghana. Les deux pays vont donc annoncer les nouveaux prix concomitamment, même s’ils ne seront pas les mêmes de part et d’autre de la frontière.

Les paysans ghanéens auront une augmentation supérieure à celle de la Côte d’Ivoire d’au moins 100 F CFA, selon un conseiller du chef de l’État ivoirien. Cette différence s’expliquerait par le fait que la fiscalité ivoirienne est bien plus lourde que celle du pays voisin, le Ghana où le « Cocobod, l’organe de régulation national, emprunte chaque année entre 1,5 et 2 milliards de dollars (entre 1,3 et 1,7 milliards d’euros) pour financer la campagne. »

La Côte d’Ivoire produit 2 millions de tonnes de Cacao contre 800 000 tonnes pour le Ghana. Ces deux pays sont leaders de la production mondiale de l’or brun. Avec leur stratégie désormais commune, ils ambitionnent d’influencer les cours du cacao sur le marché international.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment