12192018Headline:

Le tout nouveau réacteur, lors de son levage, sous les regards admirateurs des responsables de la Sir, avec une grue spécialisée affrétée depuis les Pays Bas.

Finies les pénuries en gaz et autres produits pétroliers dans ls cuves de la Société ivoirienne de raffinage (Sir). La Sir va pouvoir relancer pleinement ses activités dans les jours à venir. Cette société d’Etat va retrouver sa pleine capacité de production. Notamment avec le tout nouveau réacteur dont elle vient de se doter en remplacement de celui qui avait été endommagé lors de l’incendie survenu le 2 janvier 2017 sur l’hydrocraqueur, l’instrument qui fait sa fierté.

Dans les jours et semaines à venir, la Sir pourrait tourner à nouveau à plein régime. Le nouveau réacteur, spécialement commandé et fabriqué au Japon pendant plus d’un an, est arrivé au port d’Abidjan le vendredi 16 novembre dernier, en fin d’après-midi, à bord d’un navire. Après l’opération de levage samedi matin, la précieuse machine a été transportée à la raffinerie de la Sir, samedi soir sur une chenille, par une entrée spécialement aménagée. La distance longue de quatre kilomètres a été parcourue en deux heures, soit une moyenne de deux kilomètres par heure.

L’opération a été effectuée avec une grue d’une capacité de 1 250 tonnes, spécialement affrétée aux Pays-Bas.

Le directeur général de la Sir, Thomas Camara, et toute la direction sont restés mobilisés durant toute l’opération. L’hydrocraqueur est la pièce maîtresse de la Sir. Son indisponibilité durant deux ans bientôt a durement affecté les résultats d’exploitation de l’entreprise.

Avec le redémarrage de cette unité, prévue en février prochain, après l’installation du nouveauréacteur, il va sans dire que la Sir, première entreprise industrielle de la Côte d’Ivoire, va retrouver toute sa force de production.

D’un poids de 450 tonnes, le nouveau réacteur pèse moins lourd que l’ancien qui faisait 500 tonnes. Il n’en demeure pas moins performant, selon le Chef du Projet DHC, Martin Boizi. Il a, en effet, été conçu selon de « nouvelles spécifications et les retours d’expériences sur les fabrications de réacteur », dit-il.

 

Source: Sercom

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment