09182018Headline:

Limitation de l’âge des véhicules: Le ministre des Transports, Adama Koné était face à la presse, tout sur son discount.

Le ministre des Transports, Adama Koné était face à la presse le jeudi 13 septembre 2018 dans le cadre de la tribune d’échange du quotidien l’Expression « Les grands rendez-vous ». Durant quelques deux heures, le ministre a évoqué divers sujets relatifs au secteur du transport.

Ainsi, a-t-il appris, relativement à la mesure de limitation de l’âge des véhicules de ce que des réflexions sont actuellement en cours avec les différentes parties pour faire le bilan de l’exécution de la mesure et éventuellement y apporter des révisions. Sur l’impact négatif de la mesure sur les importations, il l’a démenti. A l’en croire, les importations annuelles de la Côte d’Ivoire sont estimées à 12.000 véhicules et les statistiques actuelles, a-t-il assuré, sont bien loin des 30 véhicules mensuels rapportés ces dernières semaines. Taxi-moto. Sur la question des taxi-motos qui sont depuis la nouvelle année fiscale sont soumises aux paiements des impôts, le ministre a dit son refus de voir prospérer cette activité, dans le district d’Abidjan notamment. « Je suis contre le fat qu’il y ait des moto-taxis à Abidjan », a-t-il fait savoir, relevant l’existence de plusieurs modes de transport dans la capitale économique.

Toutefois, a-t-il fait observer, à l’intérieur du pays où prospère cette activité, des réflexions sont en cours pour adresser « progressivement » la question. Cela, au regard du fait que cela constitue des emplos pour un nobre important de personnes tout en permettant aux populations de plusieurs localités de se déplacer. C’est l’un des phénomènes les plus connus du secteur des transport. Le phénomène des « Gnambros » a été au menu des échanges qu’a eus le ministre avec les journalistes lors de cete rencontre. A ce propos, le ministre a expliqué que « les Gnambros n’ont aucune existence au niveau du ministère des Transports ».

Il a cependant appris que la question de la sécurisation des gares routières étant au cœur des préoccupations du ministère, des actions sont prévues. Ainsi, a-t-il annoncé, des consultations avec le ministère de l’Intérieur et les entités concernées devraient prochainement permettre l’adoption d’une nouvelle loi sur les organisations associatives en général et celles du secteur des transports en particulier. En attendant, dira-t-il, des actions sont permanemment initiées, pour permettre d’avoir un climat pacifique dans le secteur.

Très dynamique depuis quelques temps, le secteur du transport lagunaire a également fait l’objet de préoccupations exprimées par les journalistes. A la question de savoir si ce développement ne se ferait pas aux dépens de la Sotra, le ministre a rassuré les uns et les autres. Il a en effet fait le distinguo entre les missions même de la Sotra et celles des nouveaux opérateurs du secteur. Si la première citée a une vocation principalement sociale, il n’en est pas de même pour les autres, selon le premier responsable du ministère des Transports. Qui a soutenu que ce caractère social de la société d’Etat ne permettrait pas vraiment de réaliser les importants investissements nécessaires au développement du transport lagunaire.

 

AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment