12172017Headline:

Mévente du cacao: Un audit du système de commercialisation prévu par Le gouvernement…

Afin d’assurer un retour à la normale dans la filière café-cacao, suite à la mévente du cacao, le gouvernement vient de prendre une série de mesures.

Le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, dans une déclaration lue , mercredi 22 février 2017, à son cabinet au Plateau, a dévoilé ces mesures. Il a annoncé la mise en place d’un comité interministériel présidé par le Premier ministre en vue d’accélérer le processus de retour à la normalisation et de procéder à un audit du système de commercialisation du Conseil du café cacao.

Sangafowa Coulibaly a annoncé également le renforcement des conditions d’agréments des exportateurs, de même que l’accélération des déchargements en zone portuaire par le Conseil en liaison avec les opérateurs concernés. Le ministre a évoqué aussi comme mesure, le renforcement immédiat de la lutte contre la spéculation, en limitant et contrôlant les déblocages directs dans la messagerie, ainsi que le paiement accéléré par le Conseil du café cacao des soutiens.

Une autre mesure importante annoncée par le ministre concerne la vente des contrats en défaut et de l’excédent de production, « et les soutiens correspondants sont entièrement couverts par le Fonds de réserve et les excédents de stabilisation », a mentionné le ministre. La campagne cacao 2016-2017, faut-il le rappeler, connait depuis un moment des ralentissements dans le processus de commercialisation. Une situation essentiellement due aux défauts d’exécution de certains contrats et à la sous-évaluation de la production sur la campagne principale, le tout pour un volume cumulé d’environ 350 000 tonnes.

I.B.     

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment