12192018Headline:

Prévue pour l’année 2019, la mobilisation des fonds pour l’opération de Recensement général de la population et de l’habitat (Rgph) est en bonne voie.

Prévue pour l’année 2019, la mobilisation des fonds pour l’opération de Recensement général de la population et de l’habitat (Rgph) est en bonne voie.

A l’occasion d’une audience qu’elle a accordée à une délégation du Fonds des nations unies pour la population (Unfpa) le jeudi 6 septembre 2018 à son cabinet, au Plateau, la ministre du Plan et du développement, Nialé Kaba a annoncé un engagement de l’Etat ivoirien à hauteur de 3 milliards de F Cfa pour financer l’opération. Des ressources qui s’ajouteront aux 82,5 millions de F Cfa dégagés déjà par l’institution. Pour l’heure, a expliqué la ministre, bien que l’opération n’ait pas débutée à proprement parler, les travaux préparatoires qui permettent notamment la formation des compétences locales pour la prise en charge du projet sont en cours.

« Le dénombrement lui-même n’interviendra qu’en 2019 mais il est évident que le recensement qui est une opération lourde doit être préparé de façon efficace parce que c’est ce qui nous assure que les résultats du recensement sont bons. », a-t-elle justifié. Sur l’opportunité du projet, la ministre a fait savoir que « la fiabilité des indicateurs part d’une bonne connaissance de la population. Ce recensement permettra également de mettre en place un répertoire à jour des principaux indicateurs démographiques par circonscription administrative de la Côte d’Ivoire. Ce qui manquait, entre autres, au dernier recensement ».

A la tête de la délégation, Alain Akpadji, le représentant résident adjoint de l’Unfpa, a pour sa part salué l’engagement du gouvernement ivoirien pour le bon déroulement de l’opération. « Nos discussions ont tourné autour des travaux préparatoires pour le recensement général en 2019 et là-dessus, l’Unfpa est aux côtés du gouvernement pour l’accompagner pour les travaux préparatoires et s’assurer que ce recensement se déroule dans de très bonnes conditions en 2019. En termes de mobilisation ce que nous avons constaté aujourd’hui, et c’est le lieu de féliciter le gouvernement et particulièrement la ministre du Plan, c’est que le gouvernement s’est pleinement engagé à mobiliser des ressources domestiques pour lancer ce processus. Ce qui est un très bon exemple par rapport à ce que nous voyons dans plusieurs pays », a indiqué M. Akpadji. Et de souligner l’importance de cet engagement dans la mobilisation des partenaires au développement autour du projet.

Alassane SANOU

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment