04152024Headline:

prix record du cacao/ côte d’Ivoire vs Cameroun: les raisons d’un décalage

Le cacao vendu à plus de 5 000 FCFA le kilo au Cameroun contre 1000 FCFA en Côte d’Ivoire : l’écart entre les cacaoculteurs des deux pays est énorme. Explications.

De 4225 FCFA, début mars, le prix de vente du cacao par les planteurs au Cameroun est passé à 5 100 FCFA depuis le dimanche 17 mars 2024, atteignant ainsi l’un des niveaux de rémunération les plus élevés au monde. Une situation qui contraste fortement avec celle observée en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao. Analysons les facteurs contribuant à cet écart significatif.

Le pays de Samuel Eto’o bénéficie d’un marché du cacao libéralisé, fruit d’une série de réformes engagées après les crises des années 1980-1990. Les producteurs vendent directement leurs fèves aux acheteurs au prix du marché international, sans intervention étatique majeure.

Avantages : Cette approche permet aux cacaoculteurs camerounais de profiter pleinement de la hausse actuelle des prix, grâce à des transactions principalement effectuées en espèces.

Inconvénients : Bien que cette situation actuelle soit favorable aux producteurs, elle peut être de courte durée et soumise à la volatilité des marchés internationaux.

En Côte d’Ivoire, le marché du cacao fonctionne selon un modèle différent. La grande majorité des transactions se font via des contrats à terme, avec une intervention significative de l’État pour stabiliser les prix à la ferme.

 

What Next?

Recent Articles