08192017Headline:

Qatar exemption de Visas: seuls 2 pays africains sur la liste de 80 nationalités !

Le Qatar vient de trouver une fenêtre d’aération à l’isolement diplomatique imposé par ses voisins arabes. Pour stimuler le tourisme, l’émirat pétro-gazier du Golfe vient de décider d’exempter 80 pays du visa d’entrée sur son sol. Sur cette liste, un seul pays africain. Les détails.

L’information vient peut-être réjouir certains et en contrarier d’autres. Le Qatar a décidé d’exempter les ressortissants de 80 pays du visa d’entrée sur son sol, selon une annonce faite lors d’une conférence de presse à Doha par des responsables du ministère du Tourisme en présence de Akbar al-Baker, le président de Qatar Airways.

80 passeports sans visa pour le Qatar, deux pays africains sur la liste
Avec la nouvelle mesure, les citoyens de 80 pays peuvent désormais entrer au Qatar sans visa, en présentant uniquement un passeport en cours de validité pour obtenir le cachet d’entrer sur le territoire qatarien.

Dans le détail, les citoyens de 33 pays se voient accorder le visa pour une période de 180 jours sans visa. Toujours en suivant la même procédure, les ressortissants de 47 autres pays peuvent séjourner au Qatar sans visa pendant 30 jours et renouveler cette durée une seule fois.

Officiellement la liste des pays bénéficiant de cette exemption n’est encore disponible ni sur le site de l’Office du Tourisme ni sur celui de l’Intérieur. Mais la presse locale a déjà fait fuiter une liste des pays bénéficiaires de cette exemption.

Fait marquant pour le Continent, deux pays africains seulement pays africains bénéficieraient de l’exemption de visa d’entrée au Qatar : l’Afrique du Sud et les Seychelles ! Si les Seychellois peuvent séjourner au Qatar pour une durée de 180 jours les citoyens sud-africains entrent en ligne pour la deuxième catégorie d’exemption de visa -avec durée de 30 jours renouvelables.

Beaucoup d’absents et un éventuel « contournement »
Cette quasi-absence de pays du continent s’explique-t-elle par les deux conditions pour établir la liste des pays bénéficiaires ? Le premier critère d’ordre sécuritaire voudrait que le ressortissant du pays ne présente aucun danger pour la sécurité du Qatar. Le second critère, d’ordre économico-financier, se base sur le pouvoir d’achat du bénéficiaire.

La mesure décidée par le Qatar intervient sans doute pour contrer son isolement diplomatique imposé par les pays arabes depuis le déclenchement de la crise du Golfe. La fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes par l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn, entrent dans le cadre de la rupture des relations dans le cadre de cette crise. En plus d’isoler le Qatar, celle-ci commençait à peser sur le tourisme dans le pays.

Pour autant, ni les ressortissants de l’Algérie qui a décidé d’adopter une position neutre dans la crise, ni les citoyens du Maroc de Mohammed VI qui est venu à la rescousse du Qatar en envoyant de l’aide alimentaire, encore moins la Guinée d’Alpha Condé qui a proposé une médiation, ne font partie de la liste des pays exemptés de visas.

Petite lueur d’espoir pour les Africains attirés par le Qatar : le ministère de l’Intérieur étudie la possibilité d’étendre l’exemption de visas aux citoyens de pays non concernés par la liste mais qui sont détenteurs d’un visa Schengen, d’un visa pour les Etats-Unis, le Canada ou l’Australie ou les pays du CCG.

latribuneafrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment