12062016Headline:

Rebondissement Pont HKB /Palabres entre Bouygues et la Côte d’Ivoire au sujet du 3ème pont/ce qui se passe..

peage pont hkb

Rebondissement dans le conflit larvé entre l’entreprise française Bouygues et l’Etat de Côte d’Ivoire au sujet du 3ème pont Henri Konan Bédié (HKB).

Dire que le pont HKB est déficitaire n’est pas une vue de l’esprit. Chaque jour qui passe, le manque à gagner dû au faible trafic sur le pont HKB se fait sentir. Et la situation n’est pas faite pour arranger les choses entre le constructeur français Bouygues et l’Etat de Côte d’Ivoire.

Selon une source proche du dossier, l’Etat de Côte d’Ivoire ferait des efforts supplémentaires pour respecter sa part de contrat vis-à-vis de son associé français.

En principe, le gouvernement avait envisagé 70 000 véhicules au total par mois pour la traversée sur le pont HKB. Malheureusement, depuis l’ouverture du pont, les choses ne se déroulent pas comme prévu. D’où le déficit budgétaire que l’Etat de Côte d’Ivoire est obligé de gérer.

Un surplus d’effort qui irait jusqu’à puiser dans les caisses du Fonds d’entretien routier (FER), indiquent nos sources. Conséquence : un ralentissement depuis un certain moment des activités du FER sur le terrain.

Selon le modèle financier initialement prévu, les tarifs du péage étaient entre 1 000 F CFA pour les véhicules de la classe 1 (tourisme), et 2 800 F CFA pour les gros véhicules.

La revue à la baisse des tarifs initiaux par le gouvernement (500 F CFA le passage pour les véhicules de tourisme, 1 500 F CFA pour les camions et les cars de transport), créé forcement un manque à gagner surtout que le trafic demeure encore faible sur le pont. Pendant ce temps, le FER sera encore mis à rude contribution surtout avec ses recettes annuelles d’environ 9 milliards FCFA si l’on s’en tient aux derniers chiffres publiés par sa direction générale.

David YALA

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment