06232018Headline:

Scandale à l’Université d’Abidjan : Ouattara offre deux cars de « 22 places » à 60.000 étudiants, pour la somme astronomique de 1,2 milliards de Fcfa

bus-bollore-universite-cocody_drLe chef de l’Etat Alassane Dramane Ouattara a offert hier deux cars de vingt deux places chacun aux 60.000 étudiants que compte l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan.
La cérémonie de réception de ces bus électriques s’est faite en grande pompe en présence de l’industriel français Vincent Bolloré, concepteur de ces bus, qui a paradé en ville avec le premier passager qui n’est autre que Ouattara, accompagné du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Ibrahima Cissé Bacongo.
« C’est une marque de confiance. C’est une première en Afrique et c’est la Côte d’Ivoire qui en bénéficie. C’est un grand service que le groupe Bolloré nous a rendu, en finançant le projet de 1,2 milliard de francs Cfa», a déclaré le chef de l’Etat à la réception de ces deux bus de 22 places.
Selon les informations en notre possession, Vincent Bolloré a financé ce projet sur fonds de l’Etat ivoirien. C’est n’est donc pas un don comme tente de le faire le chef d’Etat.
Pour qui connaît Vincent Bolloré, il ne peut pas faire un don d’un tel montant. Même ses Vélib et Autolib à Paris ont été financés par la mairie de Paris et le contribuable français.
Pour les étudiants rencontrés par IvoireBusiness, c’est pire que de la foutaise. Car disent-ils, comment Ouattara peut-il resoudre le problème chronique de transport en milieu estudiantin, avec seulement deux cars de 22 places pour 60.000 étudiants ?
Pour eux, c’est une opération cosmétique destinée à amuser la galerie, payée encore par le contribuable ivoirien en faisant croire à un don de Vincent Bolloré.
C’est une véritable arnaque qui prouve, si besoin en était, que le chef de l’Etat se fout royalement du sort des étudiants ivoiriens et que l’éducation n’est pas la priorité de ce régime, dira l’un d’eux. Pour un autre groupe d’étudiants, après le scandale des 110 milliards de Fcfa donnés au ministre Cissé Bacongo et qui ont servi juste à repeindre les murs de l’Université et sans toilettes, c’est aujourd’hui le scandale des deux cars de 22 places à 1,2 milliards de Fcfa pour transporter 60.000 étudiants que le régime leur sert.
Ce sont des étudiants amers qui ont donc vus parader le chef de l’Etat hier à l’Université dans les bus électriques Bolloré.
Nous y reviendrons.

Eric Lassale
Envoyé spécial
IVB

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment