07212017Headline:

Scandale financier à la mairie D’Adzopé: le maire du RDR ,accusé d’avoir détourné 15 millions fcfa

maire adzope

Les conseillers municipaux de la mairie d’Adzopé ne sont pas contents de la gestion financière des ressources de leur municipalité. Ils l’ont exprimé vivement, samedi dernier, lors de la session du conseil municipal à la mairie, selon des témoins.
La pomme de discorde, une affaire de 15 millions de fcfa résultant des recettes des taxes municipales qui n’ont pas été reversées à la paierie d’Adzopé, structure étatique habilitée à sécuriser ces fonds. A en croire des sources, le responsable de la régie financière de la mairie a dénoncé, documents à l’appui, des personnes dont le maire de la commune, Atsé Zepp, d’avoir perçu ces fonds. Ces personnes accusées n’ont fait aucune difficulté pour reconnaître les faits.
Pour les conseillers municipaux, il s’agit bel et bien de détournement de deniers publics. Ainsi, à cette réunion ouverte au public, les conseillers ont indiqué qu’ils vont demander aux commerçants et autres opérateurs économiques d’arrêter de payer les taxes municipales tant que la situation financière n’est pas élucidée. Mieux, ils entendent saisir la tutelle relativement à ce scandale financier.
Joint par téléphone, dimanche dernier, pour donner sa version des faits, le maire Atsé Zepp s’est défendu en ces termes : «C’est vrai qu’il y a une affaire de 15 millions de fcfa, mais ce n’est pas un détournement de fonds. Quand j’ai pris la mairie en 2013, cette mairie avait beaucoup de difficultés financières. Les gens venaient déposer des corps ici à la mairie à cause des problèmes au cimetière. J’ai pris cet argent, ce n’est pas un seul coup, mais sur plusieurs années pour régler ces problèmes de cimetière. Il n’y avait pas de chargeuse, de camion-benne. Mon frère, ce n’est facile ici. Notre budget n’est pas encore approuvé et cela bloque tout ce que nous devons faire. Et j’ai dit aux conseillers que nous allons faire en sorte d’utiliser d’autres voies pour régler nos problèmes même si ce n’est pas un acte de gestion normale. D’ailleurs, cette question a été ajournée à une autre session du conseil municipal».

Didier Kéi
Source: Notre Voie

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment