07242017Headline:

Terme de la mission de l’ONU en Côte-d’Ivoire / Aïchatou Mindaoudou

 

 

Fin de mission de l’ONUCI : La Représentante spéciale remet les 43 derniers projets à impacts rapide financés par l’ONUCI aux institutions et organisations bénéficiaires ‎

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire, Madame Aïchatou Mindaoudou, a inauguré, ce vendredi 31 mars 2017, ‎quarante-trois (43) projets à impact rapide (Qips) de la région d’Abidjan, ‎financés par l’ONUCI,‎ et destinés à accompagner les institutions et organisations bénéficiaires dans leurs activités de cohésion sociale et de renforcement de capacité. Cette inauguration s’est déroulée lors d’une dernière cérémonie de remise groupée de projets, organisée au siège de la Mission onusienne à Abidjan. C’était en présence du Ministre de la Défense, M Alain Richard Donwahi et de Madame le Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, Madame Mariatou Koné, des représentants des ministres de l’Intérieur et de la Sécurité, de l’Education nationale, des Eaux et Forêts ainsi que des membres des Comités d’organisation et des bénéficiaires des différents projets ainsi que des représentants des associations des femmes et de jeunes, des Chefs traditionnels, Chefs religieux et Chefs de communautés.,

La Représentante spéciale, Madame Aïchatou Mindaoudou, a souligné l’excellent partenariat qui a toujours prévalu entre la Mission, les autorités de la Côte d’Ivoire et les organisations de la société civile, tant au plan national que local, dans le cadre de la mise en œuvre du mandat de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI). « C’est la qualité de ce partenariat qui a permis sans aucun doute à l’ONUCI de remplir son mandat et de pouvoir aujourd’hui se retirer de la Côte d’Ivoire » a indiqué Madame Mindaoudou.

D’un montant global de 687 millions de FCFA (précisément 687 025 170 FCFA), ces 43 projets à impact rapide comprennent : douze (12) projets de réhabilitation d’écoles et ou de centres de formation ; onze (11) projets d’appui à la Police et à la Gendarmerie ; quatre (04) projets dans chaque Région militaire notamment la réhabilitation des Centres des Opérations Militaires et de Gestion des Crises ; neuf (09) projets d’appui au Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, au Ministère des Affaires Etrangères et au Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité ; et sept (07) projets dans le domaine de la santé.

Selon la Représentante spéciale, ces projets visent entre autre, à fournir un espace d’échanges et de dialogue aux communautés pour consolider les relations intercommunautaires ; à favoriser la participation des femmes et des jeunes au processus de réconciliation, de réhabilitation et de reconstruction en période post-crise ; renforcer les capacités des forces de défense et de sécurité ivoiriennes ; réhabiliter et équiper certaines structures des Ministère de la Femme, le la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, Ministère des Affaires Etrangères et de l’Intérieur et de la Sécurité afin de les accompagner dans leurs activités de renforcement de capacités ; à renforcer l’autorité de l’Etat et à améliorer les capacités d’accueil des personnes vulnérables, notamment les victimes de violences basées sur le genre et enfin à faciliter l’accès des populations d’Abidjan et ses environs aux soins de santé.
La Chef de l’ONUCI, Aïchatou Mindaoudou, a souhaité que ces projets contribuent au renforcement des capacités et à la consolidation de la cohésion sociale.

Évoquant le prochain départ de la mission, la Chef de l’ONUCI a rappelé à que la mission se retirait progressivement de la Côte d’Ivoire avec pour objectif de fermer définitivement en juin 2017.  » ‎Les Ivoiriennes et les Ivoiriens doivent être fiers du retrait de l’ONUCI, car notre départ s’explique par le retour de la paix en Côte d’Ivoire  » a- t-elle affirmé, soulignant par ailleurs, que car c’est grâce à l’engagement des individuel et collectif des Ivoiriennes et des Ivoiriens pour le retour d’une paix définitive et leur volonté de s’asseoir, s’entendre, se parler et de regarder ensemble dans la même direction, en privilégiant l’intérêt des communautés et en faisant prévaloir le développement ainsi que le bien être au-dessus des conflits, que l’ONUCI peut se retirer ».

La Ministre Mariatou Koné a traduit la gratitude du Gouvernement et salué les innombrables actions de la Représentante spéciale en faveur de la paix, la cohésion sociale au bénéfice des populations ivoiriennes à travers la Côte d’Ivoire, avant de louer la franche collaboration entre l’ONUCI et son Ministère.

Les représentants des ministères ainsi que ceux des organisations bénéficiaires présentes ont unanimement salué la présence constante de l’ONUCI aux côtés des populations à travers, entre autres, la réalisation de nombreux projets. Ces différents projets ont contribué à l’amélioration du bien-être social et économique des populations dans les grandes régions, les villes et les villages ont-ils indiqué. La cérémonie a pris fin par une présentation des 43 projets à impact rapide par la Chef des Affaires Civiles de l’ONUCI, Madame Maud Ropars.

Depuis 2004, 1030 projets à impact rapide ont été mis en œuvre en Côte d’Ivoire pour un montant total de 26 millions de dollars américain.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment