09212019Headline:

Togo: des agents de l’OTR écopent 7 ans de prison ferme et 17 milliards FCFA d’amende pour “détournement de fonds”

Depuis 2015, l’information avait fuité au sein de l’Office Togolais des Recettes (OTR) de la disparition miraculeuse de quelques 17 milliards francs cfa des caisses de cette société qui centralise les recettes provenant de la douane et des impôts pour l’État.
Malgré des artifices pointus mis en place pour camoufler leurs méfaits, les enquêtes des auditeurs avaient conduit à l’arrestation de cinq agents indélicats grâce au logiciel SYDONIA. À eux seuls ils ont pu dilapider 17 milliards de fcfa en menant un train de vie digne des princes des royaumes moyen-orientaux.

C’est ainsi que les faussaires Séwanou Mensah caissier de son état, Lémou Tcha informaticien, Amazounou David transitaire, Garba Awali agent des douanes et Edah Kékéli avaient été écroués à la prison civile de Lomé depuis 2015 attendant leur procès qui a eu lieu à l’assise à la Cour d’Appel de Lomé ce matin du 02 août 2019.
À la barre, les prévenus ont reconnu leur vol mais avaient soutenu qu’ils n’ont eu à détourner que 8 millions de fcfa chacun. Ce qu’ont contesté les avocats de l’OTR qui ont sorti des rapports démontrant que le préjudice subi par la société s’élevait plutôt à 17 milliards de fcfa et que le logiciel qui avait servi à cet audit est d’une fiabilité incontestable.
En vain les avocats des 5 faussaires avaient tenté de remettre en cause le rapport d’audit.

Le jury composé à cet effet a pris le contre-pied de l’avocat général qui réclamait 6 ans de prison et 17 milliards d’amende, en condamnant lourdement les prévenus à 7 ans de prison et au remboursement des 17 milliards de fcfa frauduleusement encaissés.
De la même manière que les juges ont été sévères avec ces grands voleurs et détourneurs, ils doivent également diligenter des enquêtes pour amener à la barre les voleurs des 26 milliards fcfa de la route Lomé-Vogan-Anfoin, les 600 millions fcfa du reliquat de la Can 2017, du ponctionnement des milliards des caisses de TogoTélécom par Sam Bikassam, du vol des milliards du Fonds d’entretien routier et tous ces grands voleurs de la République.
Le procès de ce jour et les peines qui ont suivi doivent s’ériger en modèles dans notre pays afin de lutter contre le vol de deniers publics et freiner la corruption.

Lire sur Bonéro Bêtum-Lawson

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment