09242017Headline:

Travaux de modernisation du Port autonome d’Abidjan : Le Dg annonce un taux de réalisation de 50 %

Les travaux de modernisation du Port autonome d’Abidjan (Paa) avancent bien. Le Directeur général (Dg), Yacouba Hien Sié, a annoncé un taux de réalisation de 50 %, le jeudi 14 septembre 2017, à l’occasion d’une visite des différents chantiers en présence du ministre des Transports, Amadou Koné.

«Nous livrerons l’ensemble des travaux en 2020. Raisonnablement, nous sommes à 50 % de taux d’exécution des travaux par rapport à ce qu’il reste à faire», a déclaré Hien Sié. Ce sont au total huit grands projets qui ont été engagés et qui, à terme, permettront au Paa, non seulement de rattraper son retard dû au manque d’investissement (sur près de 40 ans), mais également de faire un bond significatif vers son ambition de devenir le premier port de la côte atlantique ouest-africaine.

Certains chantiers sont déjà achevés, notamment celui concernant la construction du môle pour le compte du port de pêche. Cette infrastructure d’un coût de 28,625 milliards de Fcfa a été réalisée sur fonds propre par le Paa, et livrée le 21 septembre 2015. L’autre projet entrepris au port de pêche consiste à remblayer la darse (bassin destiné à l’accostage de cargo) actuelle pour créer environ 10 ha de terrains supplémentaires. Le projet de construction de terrains par remblaiement de la baie lagunaire de Vridi-Biétry connaît un taux de réalisation de 90 %, pour ce qui est de la première phase, et vise à créer un espace supplémentaire de 40 ha. Pour ce chantier, ce sont 181 ha de terrains qui seront créés.

Le projet concernant la construction du second terminal à conteneurs (Tc2) et du terminal roulier enregistre un niveau d’exécution, respectivement, de 40 % et 55 %. «Ces travaux seront achevés en 2019. Ce terminal pourra alors accueillir des navires avec des tirants d’eau (profondeur, ndlr) de plus de 16 m», a indiqué le Dg. Pour ce qui est de l’élargissement et l’approfondissement du canal de Vridi, les travaux sont réalisés à 65 %. A terme (2019), cela permettra au Port d’Abidjan d’accueillir des navires sans limitation de longueur. Pour décongestionner le boulevard de Vridi, il est prévu la construction d’un pont entre Vridi et Biétry. Les travaux ont également démarré grâce à la coopération ivoiro-japonaise, pour un montant de 40 milliards de Fcfa, entièrement financé par le Japon.

A ces projets, il faut adjoindre ceux encore en phase d’étude (nouveau terminal céréalier) et ceux qui sont en l’attente de financement, à savoir le terminal minéralier, la construction d’une station de traitement des déchets liquides industriels et sloops navires, la création d’une plateforme logistique. Au total, ce sont 860 milliards de Fcfa hors taxe d’investissements qui ont été consentis par l’État de Côte d’Ivoire pour la modernisation du Paa. «Notre port doit être à la hauteur pour satisfaire tous les besoins des opérateurs nationaux et sous-régionaux», a soutenu le Dg. Le ministre des Transports, Amadou Koné, s’est réjoui de l’état d’avancement des travaux en cours. Il a adressé des félicitations à la Direction générale du port et à l’entreprise chinoise en charge de l’exécution des projets. Aux opérateurs du secteur portuaire, le ministre a demandé un peu de patience et de compréhension pour les désagréments qu’ils subissent actuellement du fait des travaux en cours dans la zone.

Notons que le Port autonome d’Abidjan enregistre, en 2016, un trafic estimé à 22 millions de tonnes. Il projette d’atteindre 30 millions de tonnes en 2030.

Élysée LATH

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment