09272020Headline:

A Tiébissou, des élèves obligés de cotiser pour réhabiliter leurs classes à l’ère de l’émergence

Des élèves qui lèvent une cotisation exceptionnelle, pour réhabiliter leurs salles de classes « pourries », dans un collège public de Tiébissou. Cela se passe chez le maire Germain N’Dri, dont le parti le RHDP promet pourtant monts et merveilles, pour qui milite en son sein.

Les élèves de terminale A2 du lycée Coffi Gadeau de Tiébissou ont levé une cotisation afin de refaire la peinture de leur classe à l’initiative de leur chef de classe, Kouamé Kouakou Emmanuel. Baptisés «  génération consciente » les élèves de la terminale A2 du lycée Coffi Gadeau de Tiébissou, au nombre de 37, ont librement cotisé 22.000 Francs CFA pour ces travaux.

“Aujourd’hui l’on donne une mauvaise image de violence et d’incivisme à tous les élèves, mais nous, génération consciente, nous voulons démontrer qu’il existe des exceptions », a signifié Kouakou Emmanuel. Les élèves plaident pour la réhabilitation du plafond de leur classe vielle de près de 60 ans. L’année scolaire écoulée,  des élèves de 1ere D. Que s’est-il passé pour que, pour moins de 100 000 FCFA, des élèves se sentent obligés de cotiser pour réhabiliter leurs classes, là où le RHDP déclare qu’il suffit de le rallier pour transformer les vies ? Le maire N’Dri n’est-il plus RHDP ?

Afriksoir

Comments

comments

What Next?

Related Articles