06272022Headline:

BEPC 2022 : 02 candidats provenant du même collège expulsés pour tricherie

Image d’illustration

Deux candidats au BEPC dont un garçon et une fille ont été expulsés, le mardi 14 juin 2022, de leur centre de composition, au collège Gbao de San Pedro, lors l’épreuve de mathématique. Et pour cause, ces derniers ont triché.

Le mardi 14 juin 2022, deuxième jour des compositions de l’examen du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC), deux candidats ont été expulsés à San-Pedro. En effet, au cours de l’épreuve de Mathématiques, il a été retrouvé sur un jeune homme de 19 ans et une jeune élève de 18 ans, tous deux élèves issus du même établissement privé de la ville, un téléphone portable, pendant le contrôle.

Avec un scotch, la fille avait collé son téléphone portable sur sa cuisse droite. En outre, elle avait collé sur ses deux cuisses des papiers, vraisemblablement des solutions aux équations posées en mathématiques. Sa jupe couvrant ses cuisses, elle était obligée de la remonter chaque fois pour pouvoir soit utiliser le téléphone portable ou jeter des coups d’œil sur les papiers collés avec le scotch.

Les deux candidats indélicats ont été expulsés par le chef de centre et immédiatement mis à la disposition des forces de l’ordre commis à la surveillance du bon déroulement des épreuves du BEPC. La Direction Régionale de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (DRENA) de la région de San Pedro a aussi été saisie pour la procédure administrative prévue en la matière.

Par ailleurs, les fraudeurs encourent entre autres comme sanctions, des suspensions de participer à des examens sur une période de 5 ans sur toute l’étendue du territoire et des peines d’emprisonnement. Il urge donc que les parents, comme les encadreurs, sensibilisent leurs progénitures et élèves à tourner dos aux méthodes impopulaires et privilégier l’apprentissage des leçons et autres enseignements. Et pour cause, le candidat ou le surveillant sais pour tricherie ou pour fraude, jette du coup l’opprobre non seulement sur sa propre personne, mais également sur son établissement d’origine, son entourage et sa famille.

Il faut rappeler que la Ministre Mariatou Koné avait pourtant multiplié les mises en garde contre les fraudeurs lors des examens à grand tirage au cours desquels, enseignants, encadreurs, examinateurs, candidats et même des parents, s’illustraient par des actes répréhensibles en encourageant la tricherie et la fraude.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles