12012022Headline:

L’ écrivain Eric Koffo dénonce les grossesses précoces en milieu scolaire à travers un poème

Elles poursuivaient leurs études tranquillement

Dans l’intention de les achever fièrement

Avec l’espoir de les réussir brillamment

Sans savoir qu’elles seraient freinées dans leur élan, brutalement

Elles rêvaient d’une vie meilleure, absolument

S’appliquant à suivre les cours assidûment

A étudier, au grand bonheur des parents, leurs leçons régulièrement

Vêtues de leur uniforme bleu-blanc, élégamment

Elles étaient dans ce milieu scolaire, dans la fleur de l’âge, simplement

En pleine croissance physiologique, assurément

Innocentes à souhait et naïves totalement

Sans savoir qu’elles seraient la proie de prédateurs, impitoyablement

Elles ont été victimes de grossesses précoces, finalement

Des grossesses à risques auxquelles elles sont exposées dangereusement

Si elles n’y perdent pas la vie tragiquement

Ce sont leurs études qui sont gâchées inutilement

Quand on est élève, on n’élève pas un enfant, logiquement

Quand on est adolescent, des erreurs se paient cash, malheureusement

L’école n’est pas une maternité, franchement

Alors, que cessent ces grossesses précoces, immédiatement.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles