02082023Headline:

COTE D’IVOIRE: Ces jumeaux nous parle, de leurs commerces de la viande de porc

L’activité commerciale de vente de porc est très rentable dans les localités de Côte d’Ivoire. Ce business rapporte un bénéfice minimal de 15 000 FCFA par jour, d’après des informations de personnes qui exercent dans ce secteur. Plusieurs personnes en Afrique gagnent réellement leur vie dans cette activité.

Les porcs représentent une épargne sur pied et une affaire très rentable, un filet de sécurité pour les jeunes africains.

Ainsi, Serge Bleu et Guy Bleu ont décidé de se lancer en 2012 dans la vente de porc après l’élevage infructueux.

Mais malgré les obstacles traversés, ils n’ont pas baissé les bras et ont décidé de se relever en 2019 en n’étant plus éleveurs, mais plutôt vendeurs de porcs braisés en bordure de route.

Tous deux titulaires d’un Brevet de technicien supérieur (BTS), l’un en mine et géologie et l’autre en informatique, ils décident d’abandonner les études pour se consacrer à la musique et au commerce. Comme quoi l’école n’est pas le seul moyen de réussite, mais plutôt une voie d’apprentissage pour certains.

“Tout se construit au fur et à mesure. On part forcément de quelque chose. Nous, on a eu l’amour pour le porc, ce n’est pas maintenant’’, a affirmé Guy Bleu l’un des jumeaux.

Soutenus par Jojo le Barbu, un excellent rappeur ivoirien, les deux jeunes hommes espèrent avoir plusieurs collaborations et le soutien d’autres rappeurs ivoiriens.

“Je suis venu pour les soutenir. Ce sont des artistes, mais ils ont déposé un peu le côté musique, ils n’ont pas arrêté, mais se débrouillent dans la vente de porc’’, a confié Jojo le Barbu.

Enfin, Serge Bleu et Guy Bleu donnent un message fort à la jeunesse à travers la musique et leurs quotidiens. Ils exhortent cette jeunesse à se mettre au travail et à entreprendre.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles