12142019Headline:

24 h après l’accident sur la route de Dabou:SOS Les blessés crient au secours au Chu de Yopougon ,encore des morts

blesses

Des images des blessés souffrant à même le sol, au Chu de Yopougon

Dur dur pour les rescapés de l’accident survenu sur la route de Dabou, qui a coûté la vie à 7 personnes sur-le-champ, avant-hier lundi soir.

Evacués aux urgences du Chu de Yopougon, les blessés graves dans cet accident ne sont pas encore au bout du supplice. Abandonnés à eux-mêmes dans les locaux de ce grand hôpital, ils geignent de douleurs tandis que leurs familles crient au secours.

Lundi, tard dans la nuit, c’est un coup de fil d’un membre de ces familles désemparées, qui nous invitent dans l’enceinte des urgences du Chu. Sur les lieux, aux alentours de minuit, le spectacle est désolant. Les blessés, couchés à même le sol, attendant désespérément d’être pris en charge. Ils sont plus d’une dizaine, des hommes et des femmes, contenant à peine dans la salle des urgences qu’ils partagent avec des malades dont les premiers venus ont pu se trouver un lit.

A l’entrée de ladite sale, juste à l’angle gauche, une dame, avoisinant la cinquantaine, le crame maculé de sang, gît au sol, maintenant un chiffon sur sa blessure visiblement profonde, pour tenter d’arrêter l’hémorragie. A quand un praticien pour s’occuper de son cas? Elle n’ose même pas se poser la question. Tellement ces blessés ne semblaient pas préoccuper, quelques praticiens, juste à la droite, s’affairaient sur un appareil pour visionner des films de radiographie d’autres malades à leur charge, tandis qu’à environ 10m à côté, hurle de douleurs un de ces blessés gravement.

Encore sur les lieux, à notre passage, le député-maire de Grand-Lahou, encore sous le choc, attendait de voir, en compagnie de membres de son conseil municipal, que ces accidentés aient un début de soins en sa présence. L’on nous apprend que l’honorable Djaya Jean a accouru précipitamment sur le lieu de l’accident, d’où il a participé à l’évacuation des blessés. D’abord sur l’hôpital de Dabou, avant de suivre les plus grièvement atteints jusqu’au Chu de Yopougon pour prendre en charge leurs premiers soins. Lesquels vont se faire attendre jusqu’au lendemain, notamment hier lundi, aux environs de 18h.

Jusqu’à cette heure (soit 24h après l’accident survenu autour de la même heure la veille), ce sont des familles toujours en détresse qui tentaient encore de joindre l’élu de Grand-Lahou pour leur voler au secours. Le député aura-t-il alerté une personnalité au sommet? Toujours est-il que les instants qui suivent, les équipes médicales se sont mises en branle, et les premières victimes ont été admises au bloc chirurgical. Pendant ce temps, selon des indiscrétions, le bilan des morts s’est encore alourdi. L’on parle d’un autre blessé décédé, portant le nombre à 8, quand d’autres sources indiquent au total 12 morts, soit 5 personnes de plus après les 7 premiers enregistrés la veille. Approchés pour confirmer ces chiffres, aucun praticien n’a voulu s’y prononcer, nous renvoyant à d’autres sources.

F.D.BONY et T.T.

L”INTER

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment