10232018Headline:

Abidjan: A Marcory-Zone 3, à la Rue des Foreurs, des malfaiteurs armés ont cambriolé plusieurs entreprises, emportant des biens dont de l’argent.

A Marcory-Zone 3, à la Rue des Foreurs, des malfaiteurs armés ont cambriolé plusieurs entreprises, emportant des biens dont de l’argent. Les faits se sont déroulés, dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4 juillet 2018.

Selon nos sources, ce jour-là, il est environ 2h du matin, quand les gangsters dont le nombre n’est pas identifié, se signalent aux portes d’un grand bâtiment abritant des entreprises.

Déterminés à atteindre leur objectif, ces malfrats qui sont en possession d’un matériel conséquent, sectionnent une partie des barbelés effrayants qui surmontent toute la clôture. Et, tranquillement, ils escaladent ladite clôture, et descendent discrètement dans la cour.

En ces lieux, ils surprennent plusieurs veilleurs de nuit qui roupillaient, comme des nouveaux-nés. Les quidams les réveillent brutalement, avant de les tenir en respect. Non sans les insulter parce qu’ils pioncent, au lieu de faire leur job qui est de veiller et de surveiller.

Après avoir ligoté les infortunés gardiens, les bandits, zélés sur les bords, défoncent les portes de sociétés situés au rez-de-chaussée du bâtiment. Tout comme, au premier étage de l’immeuble. Ce sont au total, cinq sociétés dont ils passent les locaux au crible. Par-ci par-là, ils font main basse sur des biens. C’est donc avec les bras relativement chargés de biens, évidemment mal acquis, que les vauriens quittent les lieux, pour s’évaporer dans la nature.

Un peu plus tard, les gardiens qui parviennent à se défaire de leurs liens, alertent les responsables des sociétés qui viennent d’être attaquées. Les instants d’après, ces derniers et des éléments de la police, également saisis, se déportent sur les lieux.

Et, à l’issue du constat effectué par les agents des forces de l’ordre, l’on a une idée plus ou moins claire du préjudice subi . Ainsi, on apprend que les malfaiteurs se sont taillés dans la nature, avec plusieurs téléphones-portables, un ordinateur-portable et, surtout, une forte somme d’argent. Des recherches policières sont en cours, en vue d’appréhender les scélérats.

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment