07182018Headline:

Abidjan: Des bandits agresse une policière et emportent son arme à Yopougon

Sergent-chef de police, dans un des commissariats du district de police d’Abobo, dame N.G. est amère en ce moment. Des bandits qui ont fait un tour dans son appartement situé à Azito, dans la commune de Yopougon. Ces sinistres gars y ont fait des choses, qui ne pouvaient que l’écœurer.

En effet, rapportent nos sources, le jeudi 7 juin 2018, après avoir verrouillé la porte de l’entrée principale et les fenêtres de sa piaule, la policière part de chez elle. Il est environ 11h. Hélas, cette absence, des malfaiteurs vont la convertir en aubaine. Profitant donc du départ de la femme en tenue, ces bandits s’invitent à son domicile. Avec des intentions évidemment funestes. Leur objectif, pénétrer dans l’appartement.

Mais ils voient tout de suite que, s’ils veulent défoncer la porte de l’entrée principale et la seule d’ailleurs de la maison, des passants pourraient les apercevoir. Surtout que l’on est en plein jour. Alors, ils contournent le logis. A l’abri, cette fois, de regards indiscrets pouvant faire foirer les choses, ils font un trou dans l’un des murs. Et c’est par cette ouverture qu’ils passent pour pénétrer à l’intérieur du logement. Ils se retrouvent directement dans la chambre.

A lire aussi: Yopougon / Une policière meurt à bord du véhicule de son fiancé

Ils fouillent la pièce de fond en comble, mettant tout sens dessus dessous. Et au final, ils s’emparent du téléviseur à écran plasma, d’une somme d’argent et surtout de l’arme de dotation de la pauvre dame. Puis, les malfrats filent incognito avec leur important butin.

Des heures plus tard, soit dans l’après-midi, dame N.G. rentre chez elle. Apparemment, tout est normal. Mais lorsqu’elle ouvre la porte de sa demeure, la pauvre manque de tomber à la renverse, en découvrant l’œuvre des malfaiteurs.

La policière qui retrouve quelque peu ses sens, se déporte au commissariat de police, en charge de la sécurité de sa zone d’habitation. Sous sa conduite, des collègues policiers se rendent à son domicile, et procèdent au constat d’usage. Leur enquête est en cours, en vue de mettre la main sur les auteurs de l’acte malveillant. En attendant, la policière victime de leur activisme a du mal à contenir sa peine.

 

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment