12102018Headline:

Abidjan: La soupçonnant de sorcellerie: Un jeune homme tue une femme en pleine gare routière à Adjamé

Un crime odieux et gratuit, pourrait-on dire, a été commis à Adjamé, dans les locaux de la gare routière dénommée « Tilemsi ».

Une gare routière d’où les véhicules partent, pour assurer la ligne Abidjan-Niamey-Bamako-Abidjan. Une femme y a payé de sa vie, la bêtise humaine. Une bêtise humaine se déclinant en un jeune homme, à la moralité dévastée. De fait, expliquent nos sources, dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 juin 2018, alors qu’il roupille un tant soit peu, Ag Dawil, ressortissant malien et gardien de la gare routière, est brutalement tiré de sommeil, par des cris de détresse et des appels à l’aide. Et cela, dans la cour-même de la gare routière. Il est environ 3h du matin.
Il saute de sa couchette et alerte les autres veilleurs de nuit qui travaillent dans les environs. Tous foncent en direction de l’endroit d’où partaient à l’instant, les cris de détresse. Des cris qui d’ailleurs se sont estompés brusquement.

Une fois sur place, ils découvrent inconsciente et gisant dans une mare de sang, une dame, une Sdf (Sans domicile fixe) qui squatte la gare depuis des années. Les gardiens surprennent également un jeune homme, penché sur la pauvre femme, dont il continuait d’écrabouiller la tête, à l’aide d’une énorme pierre. Les gardiens appréhendent cet individu, Lacina, c’est de lui qu’il s’agit, connu dans le secteur, dit-on, pour être un drogué indécrottable.
La police, alertée, dépêche des agents sur les lieux. Mais pour la malheureuse dame, il n’y avait plus rien à faire. Elle a succombé à ses graves blessures à la tête. Les services des pompes funèbres, requis, arrivent sur place et enlèvent le corps sans vie, pour le déposer dans une morgue.

Quant au tueur présumé, il est évidemment conduit par les policiers, à leur base. Interrogé là-bas, sur le mobile de son acte criminel, l’homme livre des explications qui ne reposent vraiment sur rien du tout .
A l’en croire, en effet, la pauvre dame qui n’a pu être identifiée faute de documents administratifs, est une sorcière. Et lui a vu en songe qu’elle essayait mystiquement d’attenter à sa vie. Et pour ne plus lui donner l’occasion de le tuer en sorcellerie, il a préféré prendre les devants, en la liquidant de façon odieuse. Voici le contenu qu’il donne au mobile du crime, qu’il a commis.
Bientôt, il passera devant une Cour d’assises, avec de fortes chances de prendre de bonnes années pour le mitard. On espère qu’il ne dira pas que les magistrats veulent, là aussi, nuire àsa vie en sorcellerie.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment