12172018Headline:

Abidjan: Le Japon a célébré, le jeudi 6 décembre, à Abidjan, le 85e anniversaire de Sa Majesté l’Empereur, en la résidence de SEM Kuramitsu Hidéaki.

 

Le Vice-président accueilli à son arrivée par l’ambassadeur du Japon et son épouse.

Il y avait du beau monde, jeudi dernier, en la résidence de Kuramitsu Hidéaki, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon en côte d’ivoire. Il célébrait, pour sa première venue en Côte d’Ivoire, la fête nationale, et le 85e anniversaire de sa Majesté l’empereur, en présence du Vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, des membres du gouvernement, du Conseil économique et social, des ambassadeurs, des chefs de Missions diplomatiques…

«C’est un grand honneur de célébrer avec vous, ma toute première fête nationale du Japon… », qui bouclera aussi, le 23 décembre, les 85 ans de l’empereur Akihito, dont les 30 ans de règne s’achèveront fin avril 2019.

Á cette date, il cédera son trône au prince héritier qui commencera l’année nouvelle, avec un rendez-vous important : la 7e édition de la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad), à Yokohama, du 28 au 30 août, à laquelle prend toujours part la Côte d’Ivoire. Aussi a-t-il souhaité de voir «la Côte d’Ivoire représentée au plus haut niveau» à cette édition, afin qu’elle apporte «sa précieuse contribution» à la réussite de cet évènement.

Il y tient, parce que « la coopération entre les deux pays, le Japon et la côte d’ivoire, se porte très bien». En témoignent les soutiens constants de son pays aux efforts de développement de la Côte d’Ivoire. Notamment dans «l’aménagement des routes et ports urbains, le renforcement des capacités de la police, de la protection civile et l’amélioration des services administratifs».

Plus, le Japon entend ainsi poursuivre son appui au développement de la Côte d’Ivoire, «locomotive de toute l’économie de l’Afrique de l’ouest, en vue de contribuer au développement économique de la région ouest-africaine».

D’ailleurs, ajoutera l’ambassadeur du Japon, cet engagement massif du Japon en faveur de la Côte d’Ivoire, se vérifiera encore «bientôt», à travers «deux nouveaux projets, entre autres, d’une grande importance qui (s’ajouteront) aux autres projets d’envergure mis en œuvre par la coopération japonaise». Comme par exemple, celui de promotion du riz local, dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement de la riziculture (Sndr), à Yamoussoukro, commencée depuis 2014.

Les invités ont eu le privilège de goûter, au cours du dîner, à cette paella faite avec ce riz local produit à Yamoussoukro.

Devant le Vice-président, Daniel Duncan, et des personnalités, SEM Kuramitsu Hidéaki a fait le pari, lors de cette cérémonie, de continuer dans le droit fil de cette coopération exemplaire, en appuyant l’investissement privé japonais, «en élargissant le champ d’action de (cette) coopération à d’autres domaines », au cours de son mandat. Aussi, encouragera-t-il la Côte d’Ivoire à participer à l’exposition Universelle 2025.

La ville d’Osaka, le 23 novembre dernier, a été désignée par le bureau international des expositions, pour abriter cet évènement majeur. Pour lui, ce sera une belle occasion pour la Côte d’Ivoire, «de diffuser au reste du monde, le charme et le potentiel de son pays».

Les invités ont apprécié les mets japonais, le «Washoku », la cuisine traditionnelle, à base de poissons, de riz ou de nouilles, de légumes et d’algues, généralement assaisonnés avec des condiments locaux, et siroté le «saké», l’alcool de riz.

MICHEL KOFFI

fratmat

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment