11212018Headline:

Abidjan: Membre d’un gang de trois voleurs a M’Batto,condamné à 19 ans de prison ferme

Le sieur Tessougué Mamadou dit Lassau, 51 ans, membre d’un gang de trois voleurs qui écumaient le département de M’batto, a été reconnu coupable de vols en réunion à mains armées et de nuit, de détention illégale d’armes à feu de la 5ème catégorie et condamné à 19 ans de prison par le Tribunal correctionnel de Dimbokro en son audience du mercredi.

La session était présidée par le juge Titi Boh Aristide. Il n’a pas suivi le procureur Koné Thénan David qui avait requis 20 ans, pour le malfrat.

Courant décembre 2017, Téssougué Mamadou et deux acolytes qui sèment la terreur et la désolation, décident d’attaquer le campement Sodefor, situé à quelques encablures de M’batto. Munis de fusils calibre 12 à canon scié, ils enjambent des motos et se rendent nuitamment aux environs de 2h du matin au campement.

A l’aide de leurs armes, les malfrats n’éprouvent aucune difficulté pour maîtriser tous les habitants du bourg endormi. Ils passent chaque maison au peigne fin, dépouillant les locataires de tous leurs biens notamment des téléphones portables et des numéraires.

Le forfait terminé, le gang se retire, tirant des coups de feu pour couvrir leur fuite et dissuader les éventuels téméraires. Les habitants du campement bien qu’apeurés vont porter plainte à la gendarmerie de M’batto.

Après quelques jours de recherches et d’investigations, la maréchaussée met la main sur le chef de gang qui est conduit devant le juge à Dimbokro. Celui-ci est reconnu coupable et condamné, en décembre dernier à 19 ans de prison.

Mais au cours de son audition, le chef de gang cite ses deux complices en fuite. Ce qui amène la justice à lancer un avis de recherche. En ce début de mai, Lassau tombe dans les filets de la gendarmerie de Bongoanou qui le défère à Dimbokro.

« Je suis allé au campement pour voler avec mes amis mais je n’ai rien fait. Mes amis avaient des fusils calibres 12 et ils disaient que c’est pour la chasse. Nous n’avons rien eu. Je sais que ce que j’ai fait, est mal. Je demande pardon », a plaidé Tessegué dit Lassau, qui sera également privé durant 10 ans de ses droits civiques et interdit 5 ans du territoire ivoirien.

Celui qui vient de réaliser la gravité de son acte aura 70 ans à sortie des geôles en 2037.

 

 

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment