05262022Headline:

Abidjan : Une jolie fille se fait piéger pour avoir demander du travail

“Jeune fille de 25 ans vivant à Abidjan et en quête de boulot depuis des années, je me fais draguer en octobre dernier par un monsieur prénommé JP. Et comme j’étais vraiment en quête de boulot, et puis dans la vie on ne sait jamais… quand il a commencé à le téléphoner régulièrement pour des rendez-vous, je lui dis : “Ah moi je cherche travail à l’heure là, et dans la période où on est là, je n’ai que affaire de mon boulot dans ma tête.”
Calmement le gars me demande mon CV. Je lui donne et il me dit qu’il va me trouver du boulot dans la société de son ami.
Effectivement quelques jours après, son ami m’appelle. Le lendemain je fais un #entretien dans son entreprise et ça marche. On me propose un poste d’assistante commerciale avec un salaire de 150.000 F mensuel. Mais d’abord, je dois faire un essai de 3 mois avec 40.000 F comme #prime de transport par mois. Et après ces 3 mois d’essai donc, on va m’engager.
Voici comment en quelques jours seulement que j’ai rencontré mon pointeur JP, les lignes de ma vie vont bouger. Je lui explique les propositions qu’on me fait et il me conseille en me disant que c’est à moi de voir si ça m’arrange. Moi, j’accepte… surtout que l’entreprise est dans la même commune où j’habite, je n’ai pas de transport à payer.
Obligatoirement donc je suis heureuse vu que ça faisait longtemps que je cherche travail et à Abidjan ici, malgré les discours des politiciens, on ne gagne pas travail. . Voilà comment mon pointeur que je connais à peine depuis quelques jours, devient mon dieu. Donc naturellement, quelques semaines après que j’ai commencé le boulot, on couche ensemble. C’est ainsi que mon pointeur devient donc mon gars.
Contente de ça que je suis là… Le goût de ça… Abidjan ici, un pointeur qui ne parle pas trop, et en 4 jours seulement il te trouve du boulot où on de donne 40.000 F par mois sur 3 mois et après on va t’engager pour un salaire de 150.000 F ? Mais ça c’est un vrai pointeur…
J’ai travaillé les 3 mois, on m’a payé les 40.000 F correctement… et comme c’est mon pointeur JP, devenu depuis mon chéri qui m’a trouvé le boulot, je ne lui demandait plus rien. J’ai mon éducation… Et pendant les 3 mois, on lovait tranquillement, il “manhait” le way cadeau. Souvent même, il vient “manher” ça dans mon petit #studio que je loue ici à Koumassi.
Même loyer je ne lui demandais pas… Faut pas exagérer ! Quelqu’un qui n’est pas ton frère, ni ton père, qui te trouve du boulot, par ces temps de galère, tu peux le racketter ? On peut faire ça ?
Même dans période des fêtes, 5 F je ne lui ai pas demandé. Il m’a juste remis 25.000 F pour mes fêtes et il a copieusement “manhé” son “way” tout le temps, jusqu’à fatiguer. Abidjan ici les garçons qui sont méchants là, et qui cherchent à enlever caleçon d’abord avant de t’aider là, toi tu as eu quelqu’un qui t’a trouvé travail sans rien te demander…, tu vas dire quoi ? looooool. C’est comme ça que JP “manhait” son way régulièrement.
Et bizarrement depuis janvier, JP et moi on se voit de moins en moins. Quand je l’appelle, il me dit qu’il est occupé… il est en réunion … il est en mission… Il est en voyage… Il est malade… Il est en #deuil… Ou même carrément il ne décroche pas Sans oublier que dans mon boulot là, quand j’ai commencé, après un mois de job net, on me donnait de moins en moins de tâche à faire.
Non seulement je ne voyais plus trop son ami qui est mon patron pour qui je travaille là, mais je pouvais venir au boulot comme ça toute la journée et on ne me confie aucun travail à faire. Je suis assise là dans le bureau du matin au soir devant mon ordinateur sans rien faire. Personne ne me confie du travail à faire et quand le mois finit, on me donne ma prime de transport 40.000 F.
Quand j’ai expliqué ça à mon chéri JP, il me dit du moment qu’on me donne ma prime, pourquoi je me plains et que c’est parce que je suis là chérie de l’ami au boss donc personne ne veut me déranger.
Fin janvier marquant la fin de ma période d’essai, je me rapproche des responsables de la boîte pour parler de mon engagement. Non seulement je n’arrive pas à avoir accès au boss, l’ami de mon chéri, mais on me dit de patienter on va me revenir. Depuis début février j’ai expliqué ça à mon chéri JP, il m’a dit de me calmer il va en toucher un mot à son ami. Depuis lors je n’arrive plus à le joindre, ni lui ni mon boss.
Et le 7 février dernier, un des responsables me dit que la société a des difficultés et que je peux rester à la maison le temps que les choses se choses se normalisent. Et que fin février on ne pourra pas me donner les 40.000 F de prime, encore moins m’engager. J’ai eu le vertige en même temps…
Depuis lors le numéro de mon chéri JP ne passe pas, son ami mon boss aussi est fermé.
Quand j’explique à mes copines, y’en a qui me disent de continuer à aller au boulot jusqu’à ce que mon chéri ou mon boss me dise quelque chose, car il se peut qu’ils soient en voyage d’affaires. D’autres me disent d’arrêter… Moi je continue d’aller au boulot, car c’est peut-être un piège .. Mais il se trouve que là, c’est le milieu du mois, toutes mes économies sont épuisées et je n’ai toujours pas de nouvelles ni de mon chéri JP ni de mon boss… Que dois-je faire… ?”

Comments

comments

What Next?

Recent Articles