11232017Headline:

Abobo : des « microbes » attaquent des éléments du CCDO

microbe

Le phénomène des « microbes » continue de faire ravage à Abidjan et aussi dans l’intérieur du pays. Dans la journée de ce jeudi 20 novembre 2014, un groupe de ces fauteurs de troubles, « spécialisés » désormais dans le braquage des établissements scolaires, ont attaqué le Collège Sainte foi, situé au quartier Avocatier dans la commune d’Abobo.
Jeudi dernier, les microbes, ces célèbres bandits sans état d’âme qui règnent dans le district d’Abidjan, ont choisi pour cible, le collège Sainte foi d’Abobo. Les malfrats ont enfoncé le portail principal de l’établissement, puis se sont attaqués à tous ceux qui s’y trouvaient. C’est sans pitié qu’ils ont tout dérobé sur leur passage, même les biens qui appartenaient aux enfants de la maternelle.
Alertée au moment de l’attaque, une patrouille du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO), a fait une descente musclée sur les lieux. Mais ce qui s’est passé, personne le l’aurait imaginé.
Au lieu de prendre leurs jambes à leur cou, les microbes ont tenu tête aux policiers. Les témoins racontent même qu’ils ont eu le culot de lancer des pierres aux forces de l’ordre pendant près d’une demi-heure.
La riposte militaire se veut obligatoire suite à cette « insolence » des quidams. Ils ont finalement réussi à prendre le dessus, mettant notamment le grappin sur l’un des bandits.
L’attaque des microbes fait état de plusieurs élèves grièvement blessés. Les habitants d’Abobo sont, eux, de plus en plus inquiétés par ces brigands.
C’est triste, mais les microbes continueront d’opérer en toute impunité. L’on se demande bien jusqu’à quand.
Joe Midelli

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment