12082016Headline:

Abobo, un couple d’infidèle reste «collé» dans un hôtel, la police intervient avec du gaz lacrymogène

abobo-couple-colle

Scénario catastrophe d’une “bête à deux dos” à Abobo le mardi . Un couple  d’infidèles reste “collé” lors des ébats dans un hôtel.

Le couple  scotché l’un à l’autre dans une chambre d’hôtel mardi en début d’après midi, il est finalement revenu à la police de les exfiltrer au moyen de gaz lacrymogène dans la nuit, tant les curieux s’étaient rassemblés devant les lieux pour les voir.

À 14heures tout commence pourtant bien pour nos deux amoureux, lorsqu’ils se donnent rendez-vous dans un hôtel  de passe dit “hôtel  de la paix”, situé en bordure de voie non loin de la grande gare et de la gendarmerie, selon les témoignages. Mais assez rapidement, survient un grain de sable, quand ils s’engagent dans une partie de jambes en l’air. Blocage ! L’homme a son organe viril pris au piège de madame.

Phénomène rare, généralement assimilé à la conséquence d’un fétiche contre l’infidélité en Afrique, le couple se confie alors au gérant d’hôtel pour trouver de l’aide. Mais pas de bol, la nouvelle se répand partout aussitôt.

La suite, le monde qui s’y deporte est impressionnant. Un monstrueux embouteillage se créé devant l’hôtel et sur la route. Car personne ne veut se faire raconter l’histoire.

Cliniquement il s’agit d’une pathologie rare, le penis captivus, occasionnée par une puissante contraction des muscles du vagin de la femme. Mais des commentaires, longtemps soupçonnée d’infidèle, la femme du couple “collé” aurait été “minée” par son mari. Et ce gris-gris empêcherait tout homme qui aurait des rapports sexuels avec la dame de se retirer de son vagin.

Le couple soupçonné d’infidélité a ainsi été convoyé par la police, pour une destination inconnue dans la nuit, le sexe de l’homme toujours coincé dans le vagin de sa partenaire.

Adriel, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment