12112016Headline:

Adzopé/ insécurité Un candidat du Rdr aux législatives abattu par des hommes en armes

MORT-A-DOMICILE

Yapi Atsé Anicet, militant du Rdr et candidat, dit-on, aux prochaines législatives, a été abattu par des hommes armés.

C’était dans la nuit du jeudi 27 octobre 2016. Selon des sources, Yapi Atsé Anicet est présent la veille, dans sa région natale d’Adzopé, en vue d’établir des papiers à ajouter justement, à son dossier de candidature. Il fait appel à un jeune homme du nom de K. Roméo qui, tôt le matin du jeudi, le rejoint à Fiassé, son village. Sur place, il confie à ce dernier, le guidon de sa moto, afin qu’il le conduise à Adzopé où il doit faire ses papiers.

Aux alentours de 7h, les deux hommes quittent le village. Le trajet jusqu’à destination, se déroule très bien. Sur place, celui qui rêve d’être parlementaire, effectue ses courses sans problème. Il est environ 19h, quand Yapi Anicet et son accompagnateur se remettent en route, pour Fiassé le village. Mais en chemin, sur l’axe Adzopé-Yakassé-Attobrou, un véhicule qui les suit à vive allure, fait des jeux de phares. Certainement que les occupants de ce véhicule, très pressés, entendent là que le passage leur soit cédé. K. Roméo gare alors son deux-roues sur le bas-côté de la chaussée et cède le passage.

Mais le véhicule qui les dépasse, gare subitement. Les hommes qui en descendent, viennent à eux et les projettent violemment au sol. La clé de la moto est aussitôt arrachée à Roméo. Et là, l’un des quidams, un gaillard,  sort son arme à feu et tire à bout portant sur Yapi Anicet. L’abattant sur le champ et brisant ainsi définitivement, son rêve de siéger au Parlement. Le meurtre commis, les tueurs embarquent avec eux la moto et disparaissent rapidement dans la nature. Laissant Roméo près du cadavre. C’est ce dernier qui saisit la gendarmerie.

Un constat est fait et le corps sans vie est enlevé pour la morgue. Une enquête est en cours, pour comprendre tout de ce crime qui, pour beaucoup, a tout l’air d’un règlement de comptes. Les conclusions des investigations des gendarmes sont donc très attendues dans le département d’Adzopé, où les populations restent encore choquées par ce crime.

 

René EMATSE ( Correspondant)

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment