05282017Headline:

Aéroport F H-B d’abidjan: Un agent filmé en train de voler des téléphones

aéroport fhb

Aéroport Felix Houphouët-Boigny : Un agent filmé en train de voler des téléphones

Agé de 35 ans, Bolou Ferdinand travaille depuis un bon moment à l’Aéroport Félix Houphouët Boigny de Port-bouët en tant qu’agent de sécurité. il est donc bien placé pour savoir qu’un aéroport fait partie des endroits les plus surveillés dans un pays. Mais faisant fi des centaines de caméras de vidéo-surveillance qui scrutent cet espace en permanence, Bolou Ferdinand a été emporté par sa convoitise des grandes marques de téléphone portable.

Le mardi 02 février 2016, en partance pour l’Europe, un couple d’ivoiriens patiente dans la salle d’attente Boigny pendant plusieurs minutes. En attendant que leur avion soit annoncé, le couple s’engage dans une causerie intime. Quand vient l’heure du départ, la ferveur des échanges entre les deux tourtereaux leur fait oublier leurs téléphones derniers cris qu’ils ont déposé sur le comptoir du salon dans lequel ils se sont installés. Un salon dans lequel Bolou Ferdinand était en poste ce jour-là.

Ayant suivi tous les mouvements du couple, c’est à pas de course qu’il s’est précipité sur le comptoir pour s’approprier les deux téléphones portables oubliés par les voyageurs. Si Ferdinand a suivi les mouvements du couple, sans que celui-ci ne s’en rende compte, lui aussi, a été filmer par les caméras de vidéo-surveillance dans tous ses faits et gestes. C’est d’ailleurs les films de ces caméras qui ont permis quelques heures plus tard d’identifier le vigile, en train de s’emparer des téléphones des deux voyageurs.

Une visualisation des bandes faite à la suite d’un coup de fil du couple depuis leur avion, signalant qu’il a oublié ses téléphones à l’aéroport a permis d’identifier Bolou Ferdinand et procéder à son arrestation. A la barre au tribunal pour répondre de son acte, il n’a pas fait de difficulté à reconnaître les faits. il est ainsi tombé sous le coup de l’article 400 du code pénal relatif à l’appropriation par devers soit d’une chose perdue. Bolou Ferdinand a donc été condamné à 15 jours d’emprisonnement ferme et 20.000 Fcfa d’amende.

Ange TIEMOKO

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment