10182018Headline:

Affaire: Aux Cours secondaires méthodistes de Cocody, établissement scolaire, un important vol d’argent a été commis.

Aux Cours secondaires méthodistes de Cocody, établissement scolaire situé en face du Centre hospitalier universitaire (Chu), un important vol d’argent a été commis.

En effet, sur les faits, nos sources rapportent que le mardi 11 septembre 2018, des étudiants de la Fesci et des élèves manifestent bruyamment à Cocody, à quelques encablures de l’Université Félix Houphouët-Boigny, à Cocody. Une révolte contre ce qui est appelé » dans un langage édulcoré, frais annexes. Et plutôt tout simplement faux frais, pour les manifestants qui les combattent justement.

Et pour l’occasion, ces manifestants optant pour une paralysie totale des établissements scolaires, pour être sérieusement entendus des autorités, en profitent pour déloger des élèves de leurs écoles.

Et là, les Cours secondaires méthodistes n’échappent pas à la furie des manifestants en colère. Ces derniers y balancent des pierres, au point de faire voler en éclats des vitres au niveau du bâtiment tenant lieu d’administration, de cette école. C’est la débandade totale dans cet établissement, en direction duquel vont se réfugier des insurgés pourchassés par des agents des forces de l’ordre. Des agents des forces, déterminés à en découdre avec ces jeunes qui, à leurs yeux, sont des emmerdeurs. Une véritable chasse à l’homme est donc engagée.

Longtemps plus tard, lorsque l’adversité baisse sérieusement d’intensité, le décor dans le périmètre du Chu édifie sur l’intensité des affrontements. Un véritable champ de bataille. Des cailloux, des chaussures abandonnées et autres jonchent le sol. Des grenades lacrymogènes, déjà utilisées, traînent également à même le sol. Des tables et bancs sont renversées . Des caméras de surveillance du Chu sont arrachées. Ce n’est certes pas un décor apocalyptique, mais il est franchement désolant.

Au lendemain de cette insurrection, soit le mercredi 12 septembre 2018, au niveau de l’administration des Cours secondaires méthodistes, on évoque un important vol d’argent. Précisément la somme de 900 000 F Cfa, disparue du bureau de la scolarité.

Mais qui a donc commis cette forfaiture ? Pour la direction de l’établissement scolaire qui a porté plainte à la police, on se veut formel. Ce sont des manifestants de la veille qui, ayant pénétré dans l’école pour déloger les élèves, en ont profité pour commettre ce vol. Soit ! Mais pour des sources sécuritaires rompues au métier, il n’est pas exclu que des personnes malveillantes, au sein même de l’établissement, profitent de la situation de confusion de la veille, pour dérober cet argent. Et tranquillement faire porter le chapeau aux manifestants.

En tout état de cause, la police a ouvert une enquête, pour tout savoir de ce vol et coincer les auteurs et autres complices.

KIKIE Ahou Nazaire.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment