09202018Headline:

Affaire: C’est un gros lot que des malfaiteurs ont tiré dans un supermarché à Dabou.

C’est un gros lot que des malfaiteurs ont tiré en cette rentrée scolaire, où les parents souffrent un véritable martyre, pour scolariser leurs enfants. Mais si ces gangsters qui ont opéré, sont eux aussi des parents d’élèves, quel couronnement alors attendre des études de leurs innocents gosses ? Enfin…

En fait, nous instruisent nos sources, le samedi 1er septembre 2018, nous sommes aux alentours de 21h, quand le gérant du supermarché dénommé « Sodas », à Dabou, consent qu’il est maintenant temps de fermer boutique. C’est toujours ainsi, à la même heure.

Mais alors donc que les portes de la surface commerciale s’apprêtent à fermer, deux individus s’y présentent. C’est vraisemblablement les derniers clients à admettre et puis, fermer. Mais erreur, ces quidams ne sont pas des clients. Ce sont plutôt des malfaiteurs, venus se servir de gré ou de force.

Ainsi, alors que l’on s’y attend le moins, ces individus sortent des armes à feu qu’ils avaient dissimulées sous leurs vêtements et somment employés et responsables de ne plus faire de geste.

Face aux armes, personne n’ose commettre la bêtise de braver ces sales types, en général hostiles à la défiance. Ainsi, ayant la situation en main, les scélérats vident les caisses garnies de plus de 10 millions de F Cfa. Tout friqués, les gangsters décampent des lieux et sautent dans un véhicule, les attendant juste à côté, avec un complice au volant. Laissant derrière eux, des victimes sans voix.

Peu après, un des responsables de la structure commerciale se rend au commissariat de police de la ville et dépose plainte. Une enquête policière est initiée, en vue de retrouver le gang armé. Et pourquoi pas, des complices éventuels.

KIKIE Ahou Nazaire

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment