12192018Headline:

Affaire: Dame Kouakou Abran Rosalie assesseur au bureau N°3 du Groupe Scolaire Agni-Agni (Agnibilekrou) a reçu une décharge de chevrotine dans la poitrine.

La soirée électorale du samedi 13 octobre a été mouvementée à Agnibilekrou. Elle a même failli tourner au drame. Des individus armés de calibre 12 ont tiré sur dame Kouakou Abran Rosalie, assesseur au Groupe Scolaire Agni-Agni, bureau N°3.

En effet, des individus armés d’un calibre 12, ont tiré à bout portant sur dame Kouakou Abran Rosalie, assesseur au Groupe Scolaire Agni-Agni, bureau N°03, dans le cadre des Régionales 2018, pour le compte du candidat du PDCI, l’honorable Adou N’gouan Bernard. Transportée à l’hôpital, ses jours ne sont plus en danger.

Il ressort des explications recueillies que dame Kouakou Abran Rosalie a été agressée dans les environs de la CEI locale, 300m des lieux, aux environs de 19h, après la fermeture des bureaux de vote. « Après la clôture du scrutin, elle a enfourché sa moto, en compagnie d’une collègue (bureau N°01). Mais lorsqu’elle est arrivée dans les environs de la gendarmerie, route du lycée, deux jeunes hommes à moto arrivés à leur niveau – ils les suivaient apparemment- leur ont barré la voie, l’obligeant à s’arrêter », a-t-on appris de sources concordantes.

Selon la source, elle n’a opposé aucune résistance, les quidams ont pris son sac à main, ses portables, ses cartes de crédits, sa moto. Non satisfaits, ces individus ont tiré sur dans la poitrine de Kouakou Abran Rosalie, les balles traversant l’omoplate pour se loger dans le sein gauche.

Cet acte est-il lié à l’élection des conseillers régionaux ? Est-ce un règlement de compte ? Est une pure coïncidence ?

En attendant de dénouer cette énigme, des voix les plus autorisées s’élèvent pour dénoncer ces dérives post-électorales, notamment celle du Secrétaire exécutif du PDCI, Maurice Kacou Guikahué, qui a déploré ce dimanche, les incidents qui ont émaillé ces élections sur toute l’étendue du territoire : « Le PDCI-RDA tient à informer l’opinion nationale et internationale sur la survenue d’irrégularités dans leur organisation, et les menaces, intimidations, agressions physiques perpétrées contre nos militants et nos électeurs lors des expressions de leur droit de vote (…) ».

Par ailleurs, il a regretté l’expulsion du représentant du PDCI lors des séances du dépouillement, notamment à Agnibilékrou.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

Source : Sce de communication NBA

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment