10212018Headline:

Affaire: Des gangsters armés ont attaqué un commerce; Précisément une cave dans les environs du Centre hospitalier universitaire (Chu) à Angré-Béssikoi.

Dans la nuit du dimanche 19 au lundi 20 août 2018, des gangsters armés ont attaqué un commerce. Précisément une cave dans les environs du Centre hospitalier universitaire (Chu), à Angré-Béssikoi, dans la commune de Cocody. Emportant une importante somme d’argent.

Selon les informations données par nos sources, ce soir-là, la cave en question est encore ouverte, malgré l’heure très tardive. Le propriétaire des lieux, un jeune footballeur répondant aux initiales de O.D., est là. Il est en compagnie d’amis et de clients. Tous sont en train de se faire plaisir. Chacun y va de son grand cru, de sa bière, de sa liqueur ou, tout simplement, d’une boisson gazeuse et autre sucrerie. L’ambiance est bon enfant.

Hélas, cette ambiance va être plombée par ces éternels rabat-joie, qui ont décidé de pourrir la vie aux honnêtes citoyens. De fait, peu après 2h du matin, des quidams au nombre de quatre, font leur entrée dans la cave. Tout de suite, ils démontrent qu’ils ne sont pas des clients, mais bien des gangsters. Et à cet effet, ils sortent des armes à feu. Le propriétaire des lieux, ses clients, ses amis et le personnel, tous étonnés, sont neutralisés.

Les pauvres sont sommés de s’allonger ventre contre terre. Après quoi, tous sont dépouillés de leurs biens. Notamment, d’argent et de téléphones-portables. On apprend que ces quatre hommes armés amassent plusieurs téléphones-portables de grande marque, hors de portée de petites bourses, et plus d’un million de F Cfa.

L’attaque rondement menée, les malfaiteurs achèvent leur « show » par la séquestration de toutes les victimes, qu’ils enferment à double-tour, à l’intérieur de la cave. Puis ils décampent des lieux avec les clés. Les pauvres victimes qui parviennent longtemps plus tard, à se sortir de leur prison de fortune, saisissent la police. Des agents arrivent sur place et procèdent au constat d’usage. Des investigations sont en cours pour mettre la main sur les indélicats.

Madeleine TANOU

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment