11202017Headline:

Agboville : Des bandits enlèvent un couple et l’obligent à participer à leur plan d’attaque

La nuit a été terrible pour F.H., gérant d’une station-service à Agboville, ville où il réside également. La faute à des gangsters qui ont fait un tour à son domicile.

En fait, nos sources informent que dans la nuit du vendredi 29 septembre 2017, après sa journée de travail bien remplie, F.H. est à présent à son domicile, au quartier « Amakebou ». Rien de tel que d’être parmi les siens, après une journée éprouvante.

On en est là, quand aux alentours de 21h, il entend frapper à la porte de son logis. On croit avoir affaire à des visiteurs ordinaires, notamment des amis. Alors, la porte est ouverte à ceux qui frappent.

Malheur, les quidams qui se dressent devant la famille, sont non seulement des inconnus, mais sont surtout armés. De toute évidence, pas besoin d’être un expert en criminologie, pour comprendre que ces trois individus sont des gangsters. D’ailleurs, les criminels maîtrisent le gérant de station et son épouse.

 

Et les tenant en otages, ils les sortent de leur demeure et les font monter avec eux, à bord de leur voiture, de marque Peugeot, de type 406. Et, alors que le véhicule doit démarrer, l’un des trois hommes, certainement le chef de la bande armée, avance ceci à l’endroit de F.H. : « Appelle tout de suite celui qui, parmi les employés de la station, détient les clés du coffre-fort et dis-lui que tu arrives, pour faire le point de la recette ».

L’infortuné n’a d’autre choix que de s’exécuter. Surtout que les gangsters menacent de violer sa femme sous ses yeux, avant de l’abattre après.

F.H. explique donc au pompiste qui garde les clés du coffre-fort, qu’il est de ce pas en route, pour faire justement le point des entrées d’argent. L’homme qui était à ce moment-là à son poste, ne se doute de rien.

Peu de temps après, voilà le véhicule suspect qui gare discrètement, dans la station. Le gérant met pied à terre, en compagnie de l’un des gangsters. Et c’est ensemble qu’ils accèdent au bureau du pompiste.

Lorsque ce dernier comprend ce qu’il se passe, il est trop tard. Il est à son tour, tenu en respect. Sous la menace de son arme à feu, un pistolet automatique, le fripon le somme d’ouvrir le coffre-fort.

Cela fait, le bandit s’empare de la forte somme d’argent contenue dans le coffre-fort. Il force de nouveau F.H. à monter à bord de leur voiture, qui démarre aussitôt.

Plus tard, le gang libère ses otages dans les environs du lycée moderne de la ville et disparaît dans la nature.

La police alertée, des agents de l’ordre viennent procéder au constat d’usage, en présence du couple encore mortifié par ce qu’il vient de vivre. Quelle épouvantable nuit ! Par ailleurs, une enquête est en cours, pour retrouver les auteurs de la prise d’otage et du vol d’argent.

KIKIE Ahou Nazaire

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment