10202017Headline:

Attaque du 16ès arrondissement de police à Yopougon, 01 mort des armes et des munitions saisies

Le bilan se précise après les tirs nourris mercredi nuit dans la capitale économique Abidjan. Des armes de guerre et des munitions ont été saisies, après la fuite des assaillants au commissariat du 16èmes arrondissement dans la commune de Yopougon. Et un mort fait malheureusement dans les rangs des forces loyalistes, comme constaté sur place par KOACI.

En tout 03 fusils de guerre, 356 munitions, 08 gilets par balle, 01 casque par balle et 01 imperméable CCDO que les assaillants ont abandonnés dans leur fuite.

Ces équipements d’assaut ont été récupérés lors d’une opération de ratissage aux alentours du 16èmes arrondissement de police, cible d’attaque mercredi nuit de plus d’une soixantaine d’invidus non encore identifiés en tenue noire estampillée police.

D’après les premiers rapports ” Il s’agirait du même groupe qui nourrissait les tirs à l’école de police à Cocody. Puis arrachant plus d’une dizaine de voitures dans les lieux, ils auraient profité de la précipitation des renforts de police pour ouvrir un nouveau front à Yopougon, précisément en prenant d’assaut les commissariat de police le 16ès et le 17ès arrondissement”.

À Cocody, les témoignages confirment les circonstances de cette attaque survenue aux environs de 20heures ” Ils étaient plus d’une soixantaine de gens armés, en tenue noire au niveau de l’école de police. Dans mon taxi il y en a 06 qui sont montés après me l’avoir arraché. Et les autres éléments ont suivi avec plus de 10 véhicules. Ils ont pris la direction de Yopougon” rapporte un conducteur de taxi intercommunal, qui finira par retrouver son engin jeudi matin garé devant le 16ès.

Côté bilan comme on y observera, plusieurs bureaux saccagés après que les assaillants aient réussi à s’introduire dans les lieux, notamment en trompant la vigilance des hommes qui tenaient le poste de police. Mais aucune victime ne sera enregistrée dans le rang des policiers, excepté un élément des renforts CCDO tombés dans le guet-apens des intrus. Criblé de balles, l’homme est décédé de ses blessures.

Les assaillants qui ont pris la fuite sans enregistrer de blessés ce mercredi nuit, ont mystérieusement disparu dans la nature sans laisser de trace. ” Des opérations de ratissage sont en cours dans la capitale économique Abidjan” nous a apprend t-on, afin de permettre le déroulement paisible des 08èmes jeux de la francophonie qui intervient concrètement dans un climat d’instabilité totale dans le pays.

koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment