07242017Headline:

Bouaké – Deux gendarmes en poste enlevés par des militaires puis relâchés

A Bouaké dans le centre-nord ivoirien, ex-fief de l’ex-rébellion, ce mercredi 12 juillet, deux éléments de la gendarmerie nationale ont fait l’objet d’un enlèvement par leurs frères d’armes de l’armée, a appris PoleAfrique

Selon un confrère sur place joint par la rédaction, c’est entre 10 heures et 11 heures ce mercredi, que des militaires des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) en poste à Bouaké ont effectué une descente au corridor nord de cette ville. Là, ajoute-il, ils ont mis la main sur deux gendarmes qui y étaient en poste pour ensuite les relâcher après des discussions.

Aucune information officielle sur les motifs de cet agissement n’a été donnée sur l’incident. Mais, dans la ville de Bouaké poursuit la source, de nombreuses versions indiquent que ce rixe entre gendarmes et militaires prend ses sources de la dernière mutinerie courant mai.

A les en croire, ces militaires ont agi ainsi pour exiger la libération de leurs camarades détenus à la gendarmerie pour détention illégales d’armes et de munitions prises lors de la mutinerie.

Le service communication de la gendarmerie nationale contacté par PoleAfrique a assuré n’avoir pas d’information sur cette affaire.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment