05272017Headline:

Brésil: Des gardes séduits, drogués par des prisonnières pour s’évader ensuite, voici….

Vingt-huit détenues se sont évadées d’une prison brésilienne après que trois femmes portant des costumes fantaisistes de la police ont séduit les gardiens de prison.

La police a trouvé trois gardiens nus et menottés à l’intérieur de la prison publique de Nova Mutum, près de Cuiaba, dans le centre du Brésil, le lendemain matin après l’évasion.

Selon Daily Mirror, les femmes auraient drogué les gardiens de prison en leur donnant du whisky, après les avoir convaincus de participer à une 0rgie.

Les détenues ont ensuite quitté la prison par les portes principales, en emportant même avec elles des armes et des munitions.

La police, plus tard ,a trouvé un sac de lingerie et des uniformes de dominatrice qui auraient été portées par les prisonnières.

Hier soir, des photos de l’un des gardes nus divulguées par des policiers qui l’ont trouvé, avaient été partagées des milliers de fois sur les réseaux sociaux.

prisonnières

Trois femmes sont arrivées à la prison ce jeudi matin à 3 heures et ont demandé à rejoindre l’intérieur pour «discuter et boire».

Les gardiens de prison auraient refusé mais ont été très vite convaincus par les étrangères à quitter leurs postes. Les gardiens ont accompagné les filles pour tenter de coucher avec elles. Après avoir drogué les gardiens, les femmes les ont menottés, pris leurs clés et déverrouillé toutes les cellules de la prison, rapporte la chef de police Angelina de Andrades Ferreira.

Elle a déclaré lors d’une conférence de presse:

« Le plan était de les séduire. Elles  leur ont servi un whisky bon marché avec une certaine substance pour les droguer, puis ont déverrouillé la porte centrale qui accède aux cellules internes. »

«A partir du moment où ils ont bu le whisky, les agents ne se souviennent de rien: l’un d’eux a été retrouvé étourdi essayant de se réveiller, un autre a dormi toute l’après-midi et n’a même pas pu être interrogé.

Les détenues ont pris trois fusils de calibre 12, deux revolvers calibre 38 et une munition », a-t-elle affirmé.

Mme Ferreira a déclaré que l’évasion avait été planifiée par le petit ami d’une des prisonnières, Bruno Amorim, 18 ans. Celle-ci était  détenue pour tentative de meurtre, de vol et de possession d’armes à feu.

Elle a aussi ajouté:« Tout indiquait qu’il avait planifié et exécuté tout, avec l’aide de sa petite amie. »

Elle a précisé que les trois agents de la prison avaient été arrêtés et seraient accusés de «facilitation d’une évasion de prison» et de «détournement coupable» à cause du vol d’armes à feu.

La nuit dernière, 8 des 28 prisonnières avaient été arrêtées alors que la police lançait une opération massive pour retrouver les fugitives.

Une détenue a été retrouvée errant autour du centre de Nova Mutum dans un état d’ivresse, tenant l’un des fusils volés.

Une autre a été capturée après avoir volé un camion pick-up d’une ferme et  fait un accident, a indiqué la police.

FELICIAE

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment