05242017Headline:

Campagne présidentielle 2015 : Des hommes de Ouattara échappent à la mort

accident bangolo

Campagne présidentielle 2015 à Bangolo: Des hommes de Ouattara échappent à la mort

Des affiches du chef de l’État et d’autres candidats vandalisées

Guéhi Ernest et Bouan Nicolas, deux hommes de main du Directeur départemental de campagne (Ddc) d’Alassane Ouattara à Bangolo, Dolly Emmanuel, ont été victimes d’un grave accident de circulation, dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 octobre 2015, à la sortie du village de Kahen, sur le pont de la rivière N’Zo.

Selon des témoins de la scène, c’est juste à l’entrée du pont que Guéhi Ernest a perdu le contrôle de la moto, sur laquelle ils se trouvaient. La moto va alors s’écraser sur la grille protectrice de cet pont haut de 15 mètres. Conduits à l’hôpital général de Bangolo, dans des états comateux, ces deux hommes seraient hors de danger après des soins intensifs.

Comme si cela ne suffisait pas, depuis quelques jours, les posters du candidat Alassane Ouattara sont victimes d’actes de vandalisme à Bangolo. La plupart de ces photos collées sur les murs des bâtiments privés ou des espaces publics sont arrachées. Même les posters collées sur la clôture du siège de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (Udpci), faisant office de Qg, n’ont pas été épargnées. Dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 octobre 2015, le poster géant du candidat-président, situé non loin de la boulangerie moderne de Bangolo, n’a pas échappé. Tout comme Alassane Ouattara, les posters d’Affi N’Guessan, de Konan Kouadio Siméon dit KKS et ceux d’autres candidat n’ont pas échappé à la furie de ces individus.

Pendant ce temps, les hommes du candidat Kouadio Konan Bertin dit KKB sont sur le terrain. Nous avons rencontré son Directeur régional de campagne, Boué Yodé Gaston, qui venait d’échanger, vendredi 16 octobre 2015, avec les jeunes de Bangolo. « De tous les candidats, KKB présente la meilleure posture par sa jeunesse et ses contacts extérieurs. C’est aussi le candidat qui a le profil de réconcilier les Ivoiriens car loin des querelles politiques », a-t-il expliqué.

Ibrahim BAKOULÉ (Correspondant régional)

L’iNTER

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment