10212018Headline:

Cocody: A se remémorer cet épisode de sa vie, c’est sûr que dame C.F., épouse de N.N., notaire bien connu, en tremble encore de tous ses membres; De quoi est-il question ?

A se remémorer cet épisode de sa vie, c’est sûr que dame C.F., épouse de N.N., notaire bien connu, en tremble encore de tous ses membres. C’est que la résidence du couple, situé à Attoban, dans la commune de Cocody, a été attaquée par des hommes en armes. Des criminels qui se sont montrés violents, à l’en croire de l’épouse du maître des lieux.

A en croire nos sources, Me N.N., le notaire, est absent de chez lui. En son absence donc, c’est son épouse qui tient le domicile. Et jusque-là, les choses allaient très bien. Malheureusement, à l’aube du mercredi 26 septembre 2018, la quiétude jusque-là observée dans cette famille va connaître une véritable turbulence, orchestrée par ces mêmes sinistres individus que sont les criminels. Eux qui prennent leur pied à pourrir la vie aux autres.

De fait, aux alentours de 4h du matin, des gangsters armés d’une kalachnikov et de pistolets automatiques descendent sur la résidence du notaire. À l’aide d’un pied-de-biche, ils défoncent la porte de l’entrée principale de la demeure, à l’intérieur de laquelle ils s’invitent immédiatement. Au même moment, dame C.F. est brutalement tirée de sommeil par ce bruit de casse. Elle comprend tout de suite que ça ne sent pas bon du tout. La pauvre s’éjecte alors de son lit en catastrophe et court se réfugier dans la chambre de son fils.

Cela n’échappe malheureusement pas à la bande armée dont trois des membres l’y rejoignent. Son fils tenu en respect, la pauvre dame est ramenée sans ménagement, dans sa chambre. Et sous son regard totalement impuissant, les malfaiteurs font « l’inventaire » des biens gardés dans la pièce principale de la résidence.

Au cours de leur honteuse prospection, les quidams font main basse sur des tablettes, des téléphones-portables et un ordinateur-portable. Mais les gangsters ne s’arrêtent pas là. Ils s’approprient également un coffret de bijoux, pour la plupart en or, d’une valeur marchande à faire pâlir d’envie. Enfin, les criminels renforcent leur butin, en y ajoutant la somme en espèces de près d’un million de F Cfa.

On pense qu’avec tous ces importants biens mal acquis, ces damnés vont enfin se retirer tranquillement. Que non ! Comme s’ils avaient particulièrement une dent contre la famille du notaire, les malfrats se ruent sur son épouse et la tabassent en lui portant de violents coups. Et pendant la bastonnade, les indélicats au niveau d’éducation très peu enviable, ne s’empêchent pas, dans un langage des plus orduriers, de couvrir la pauvre femme d’injures que la morale n’autorise pas, d’évoquer.

Et sûrement satisfaits maintenant de s’être défoulés au mieux, ces hommes armés se retirent enfin et disparaissent dans la nature.

Au lever du jour, c’est une pauvre mère de famille encore en état de choc, que des éléments de la police, informés de l’attaque, trouvent à son domicile. Et après le constat d’usage, les enquêteurs de la police mènent actuellement leurs investigations, en vue de neutraliser les auteurs de l’assaut mené sur la résidence du notaire.

KIKIE Ahou Nazaire

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment