09252018Headline:

Cocody: Le siège d’Afrimarket attaqué, des millions de F Cfa , des téléphones et une cinquantaine d’ordinateurs-portables emportés

Le siège d’Afrimarket, structure commerciale spécialisée dans la vente en ligne de diverses marchandises, située à la Riviera-M’badon, dans la commune de Cocody, a essuyé une attaque à main armée. Ces faits criminels sont intervenus dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 décembre 2017.

Nos sources qui nous entretiennent sur cette affaire, avancent que le jour des faits, il est environ 2h du matin, quand la bande armée se présente sur les lieux. Une bande armée constituée de six membres, tous déterminés, pour chacun d’entre eux, à accomplir la tâche qui lui est confiée.

Obéissant à la stratégie qu’ils ont préalablement élaborée dans leur « laboratoire » de conception de vilaines choses, les gangsters, munis de pistolets automatiques, escaladent la clôture. Une fois dans la cour abritant les locaux du commerce ciblé, les criminels et leur arsenal de feu, suffisamment dissuasif, mettent aisément au pas les vigiles surpris par leur présence.

Et pour totalement maîtriser ces gardiens du « temple », les malfaiteurs les ligotent solidement, au point de leur faire mal. Cela fait, les gangsters s’occupent à présent, de la porte de l’entrée principale du local. Ils la défoncent après en avoir bousillé les cadenas, les voilà, ces malfrats, à l’intérieur de l’immense magasin.

Ici donc, les voleurs armés se mettent à l’abri d’éventuelles déconvenues. Et ce, en détruisant le serveur qui stocke dans sa mémoire, toutes les images saisies par la caméra de surveillance. Des images comme les leurs, en train de commettre leur forfait.

Rassurés maintenant de ce qu’ils ne sont plus filmés, les indésirables passent à présent, au « plat de résistance » de leur assaut. C’est du reste le principal. Ainsi, ils fouillent les bureaux et découvrent dans l’un d’eux, une somme d’argent évaluée à un peu plus de deux millions de F Cfa. Ce pognon, bien entendu, ils s’en emparent.

Après quoi, les hors-la-loi s’invitent maintenant dans le rayon des marchandises. Ils y font main main basse sur de nombreux téléphones-portables et une cinquantaine d’ordinateurs-portables. Le tout, d’une valeur marchande imposante. Puisqu’il nous revient que ces appareils dérobés sont haut de gamme. Satisfaits de leur butin, les bandits dégagent des lieux et s’évaporent dans la nature.

Informés assez tôt le matin des faits, des agents de police du secteur se rendent sur place et procèdent au constat d’usage. Et l’enquête qu’ils initient par la suite vise à retrouver les auteurs de l’acte malveillant.

KIKIE Ahou Nazaire

soir info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment