12032016Headline:

Cocody-Riviera 2 : Pris en fragrant délit, un voleur se bat avec un policier..mais…

voleur enfant

A trop  tirer sur la corde, elle finit par se rompre. Cet adage, un  redoutable voleur l’appris à ses dépens, mercredi dernier, au environ de 14 heures, à  l’échangeur de la Riviera 2. Il a été pris la main dans le sac par des policiers en fraction.

« Toujours pour le voleur, mais un seul jour pour le propriétaire », a-t-on pour habitude d’entendre dans les rues d’Abidjan. Cette expression illustre pleinement la situation qu’a connue un jeune homme qui n’a pas trouvé autre métier que le vol.

Il était 14 heures ce mercredi 19 octobre quand le voleur, un individu d’environ 30 ans s’est introduit dans un domaine clôturé par des feuilles de tôles situé au niveau de l’échangeur de la Riviera 2, non loin de la nouvelle gare de Gbaka.

Le malfrat qui de toute évidence connaît bien les lieux, se met à décoller les feuilles de tôles en toute sérénité comme s’il était le propriétaire de l’espace. Malheureusement son manège n’a pas échappé à un policier commis à la régulation de la circulation, posté juste à la hauteur de la gare de Gbaka.

Convaincu qu’il s’agit d’un vol se déroulant sous ses yeux, l’agent de police se rapproche de l’individu mal intentionné et l’interpelle. Se sentant découvert, le voleur refuse de se rendre et oppose une farouche résistance.

Il empoigne le policier et tente de le plaquer au sol. Mais c’était sous-estimé la perspicacité du sergent de police. D’un tour de bras dont lui seul a le secret jette violemment son adversaire au sol. Avec l’aide de ses deux collègues postés de l’autre côté de la voie, ils arrivent à maîtriser et passer les menottes au fougueux malfaiteur sous le regard médusé des passants, vendeurs et transporteurs exerçant leurs activités dans les environs.

Le propriétaire des lieux, Salifou Bakary qui a suivi la scène ne peut que saluer le courage et la promptitude des forces de l’ordre.

« Depuis quelque temps, j’ai remarqué  la disparition de mes tôles. J’ai donc commencé à monter la garde. Cela a porté ses fruits aujourd’hui. Je crois bien que c’est le voleur qui me donne des insomnies qui vient d’être pris la main dans le sac. Je remercie les policiers qui ont fait ce véritable travail de militaire », a-t-il déclaré.

Quant au malfrat, il a été conduit au commissariat le plus proche.

Carlverth Kouakou / Laseve

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment