05262017Headline:

Cocody : scandale à l’hôtel Ivoire/ Un policier a été battu à sang par des gendarmes/ les faits

frci battu

Scène ubuesque que celle qui s’est produite au Sofitel Hôtel Ivoire. Cette scène incroyable d’un homme en tenue, se faisant violemment passer à tabac par ses propres frères d’armes. C’est dans la nuit du samedi 30 avril 2016, que les faits se sont produits.

En effet, à en croire nos sources, ce soir-là, le Pdci-Rda, dans le cadre de la célébration de ses 70 ans d’existence, organise un dîner-gala au Sofitel-Hôtel Ivoire. Et pour un tel événement qui entraîne un déferlement humain, les organisateurs ne plaisantent pas avec la sécurité.

Ainsi, ils font appel à un important détachement d’agents des forces de l’ordre parmi lesquels, ceux de la Compagnie d’intervention de la préfecture de police d’Abidjan ( Cippa). Et au sein de cette unité, le sergent K.S.H. Les choses semblent parfaitement maîtrisées par tous ces agents des forces de l’ordre, qui veillent au grain, pour éviter le moindre cas de désagrément et de forfaiture. Parce qu’il est su que de tels événements qui enregistrent la présence d’un parterre de personnalités et d’invités de marque, attirent nécessairement un autre genre d’invités.

Ceux-là, ce sont ces indésirables que sont les malfaiteurs venant également faire leur « show », pour le malheur de tous ces convives. C’est pour faire front à ces égarés causant amertume, que le sergent K.S.H, aux alentours de 21h, poursuit sa ronde jusque sur le parking de l’hôtel. Sait-on jamais, des individus de mauvais aloi, pouvant profiter de ce que tout le monde est occupé avec le spectacle à l’intérieur de la salle, pour forcer des portières de véhicules et voler des biens à l’intérieur des engins. Et, toujours selon les renseignements, c’est à ce moment que son regard est attiré par la présence de trois individus dégonflant les roues d’un véhicule. Le flic approche, pour en savoir davantage. Que se passe-t-il par la suite ? On n’y comprend vraiment rien du tout.

Les témoins constatent cependant, que ce sont des moments difficiles pour l’agent de police. Les trois hommes qu’il vient d’approcher, se jettent sur lui et lui font sa fête en le frappant copieusement. Gauches, droites, directs, uppercuts, ipon, mahi-guéri…tout y passe, pour le malheur du sergent de police. Ce dernier découvert plus tard très mal en point, avec surtout la pommette gauche en piteux état, est admis dans une clinique médicale, à Marcory.

Quant à ses présumés agresseurs, ils sont identifiés. Et à l’étonnement de tous, ce sont des gendarmes. Il s’agit des Mdl A.C., Y.K. et du Mdl-chef A.S., tous gardes du corps d’un conseiller du Président de la République.

Ils sont mis à la disposition de leur hiérarchie. Une enquête est immédiatement ouverte, pour tout comprendre de ce qui a bien pu exactement pousser des frères d’armes à battre un des leurs?

 

KIKIE Ahou Nazaire

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment