01242017Headline:

Cocody/ Un étudiant assassiné sauvagement dans sa chambre

 

corps mort

Étudiant né en 1989, le jeune Ago Brou N’Gonian Pierre, ne retournera plus jamais en amphi. Des criminels l’ont voulu ainsi, qui l’ont assassiné.

A en croire nos sources, le jeune homme, en dépit du fait qu’il soit étudiant, est plus ou moins déjà responsable. Il mène quelques activités lucratives, qui le rendent relativement autonome. C’est sans doute pour cela que le brillant garçon se prend un studio au 2ème étage d’un immeuble à Angré, dans la commune de Cocody. C’est dans cet appartement que Ago Brou Pierre vit tranquillement. Et c’est de là, qu’il donne constamment de ses nouvelles à ses parents. Notamment, à sa sœur aînée A. Rose, avec laquelle il est en contact, de façon permanente. Cela aussi bien physiquement que téléphoniquement.

Mais voilà que toute la journée du vendredi 6 mai 2016, le jeune étudiant ne donne aucune nouvelle de lui aux siens. Il n’est aperçu nulle part et il est injoignable sur son téléphone-portable. C’est de là que part toute l’inquiétude de sa grande sœur. Cette dernière décide alors, de se rendre chez son cadet, pour en savoir davantage sur son long silence. Ainsi, le lendemain samedi 7 mai, flanquée de son neveu, elle débarque sur place. Renseignements pris auprès des voisins, ils soutiennent n’avoir pas vu Ago N’Gonian Pierre sortir de chez lui depuis le vendredi jusqu’à ce jour. C’est anormal aux yeux de la grande sœur, qui après avoir vainement frappé à la porte, opte de défoncer celle-ci. Aidée donc de son neveu, elle bousille la serrure. La porte du studio cède.

Et soudain, on entend la pauvre jeune dame pousser un strident cri d’horreur. Ce qu’elle vient de découvrir, est terrible. Le cadavre de son frère Pierre. Le voisinage est ameuté et vient s’imprégner des tragiques faits. La police alertée, des agents se rendent sur les lieux. Et sous les yeux de la sœur en pleurs, ils procèdent au constat d’usage. De celui-ci, il résulte que l’étudiant porte des blessures graves dans le cou, au poignet et à l’épaule. Au niveau de sa nuque, on remarque une large ouverture. Et de toute évidence, ses agresseurs auxquels il a certainement résisté, au regard de toutes les traces de lutte dans l’appartement, où tout est sens dessus dessous, ont fini par le noyer. A preuve, découvert à genoux, sa tête est carrément enfoncée dans un seau d’eau.

Les constatations terminées, les services des pompes funèbres procèdent au transfert du corps de l’infortuné étudiant, à la morgue. Mais qui a assassiné Ago Brou N’gonian Pierre ? Et de quel mobile les tueurs disposent-ils, pour poser un acte aussi cruel ? Place donc à l’enquête policière, pour élucider ces questions que l’on se pose.

Madeleine TANOU

 linfodrome.com,

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment