03242017Headline:

Côte-d’Ivoire : A cause de la méchanceté de sa marâtre, Yao Constantin a perdu les 2 bras

yao-constantin

la suite d’un ligotage, œuvre de sa marâtre Jeannette Akissi, le petit Yao Constantin Ghislain a perdu ses deux mains. Aujourd’hui orphelin de père, il a besoin d’aide, surtout de prothèse.>

Yao Constantin Ghislain né le 22 mai 2000 à la maternité de N’gattadolikro aurait pu être aujourd’hui élève dans un établissement du pays et devenir plus tard un grand cadre.

Mais à présent, il est devenu un « bon à rien », par la seule volonté de sa marâtre d’une cruauté à nulle autre pareille.

En 2005, son père Yao Kouakou Benjamin alors agent de l’Anader en service à Bongouanou, effectue un voyage d’une semaine.

En son absence, son épouse Akissi Jeannette qui est la marâtre de Yao Constantin Gislain, a la charge de la famille. Mais au lieu de prendre soin de tous les enfants Yao, elle devient le bourreau de Yao Constantin Ghislain qui est en fait, le fils de sa rivale déjà divorcée.

Durant une semaine, le petit Yao Constantin Ghislain subira le martyre pour la simple raison que sa marâtre Akissi Jeannette le trouve trop bandit selon ses propres termes.

Et que fait-elle pour « calmer » les ardeurs de Constantin ? Elle le ligote solidement et le met « prison » dans leur WC durant une semaine, le temps du voyage de son mari.

Lorsqu’elle se résout, enfin, à libérer Constantin et le laver, elle constate les dégâts qu’elle lui a causés. En fait, quand elle saisit la main du petit dans le but de le laver, les doigts de Constantin qui n’ont pas été irrigués par le sang durant une semaine, s’arrachent. C’est ainsi que la cruelle Jeannette Akissi a arraché tous les 10 doigts de Constantin qui est désormais obligé de faire toute une gymnastique pour manger, se laver…et faire tout.

Aujourd’hui orphelin de père, il vit dans des conditions difficiles à Yamoussoukro. Il a besoin d’aides et surtout de prothèses. Tous ceux qui voudraient se manifester d’une manière ou d’une autre peuvent contacter M.N’da Kouassi Antoine à ces numéros : (00225) 49 07 18 09 ou (00225) 06 96 03 29

Adolphe Angoua

 linfodrome.com,

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment